Une scène permanente au parc Daniel-Johnson?

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Une scène permanente au parc Daniel-Johnson?
La popularité de la présence de l'Orchestre Métropolitain de Montréal à Granby pourrait amener le conseil municipal à se pencher sur la question d'une scène permanente au parc Daniel-Johnson. (Photo : Gracieuseté-François Goupil-Orchestre Métropolitain)

SPECTACLE. La présence, samedi, de l’Orchestre Métropolitain de Montréal (OMM), à Granby, au parc Daniel-Johnson, a été un vif succès selon le maire Pascal Bonin. Si bien, qu’il songe à regarder avec son conseil municipal la possibilité d’installer une scène permanente sur le site.

«J’ai été un petit peu surpris de la réponse, admet le principal intéressé. 8000 personnes, c’est beaucoup pour une première dans un style nouveau. Ça prouve que les changements qu’on effectue sont appréciés.»

Parce que le parc Daniel-Johnson accueille régulièrement des spectacles – notamment dans le cadre du Festival international de la chanson de Granby (FICG) – et que la présence de l’OMM a été un vif succès, Pascal Bonin a reconnu qu’«un moment donné, il va falloir avoir une scène permanente». «On est rendu à une étape, je pense, de sérieusement regarder nos choses, admet-il. Le montage-démontage, c’est des frais récurrents.»

La possibilité d’installer une scène permanente au parc Daniel-Johnson n’a pas encore été discutée au conseil municipal ni avec les organisateurs du Granby international des voitures anciennes, lesquels Pascal Bonin ne veut pas mettre de côté. Cependant, il ne serait pas surprenant de voir une réflexion entamée prochainement.

«Il faut faire attention à notre espace et aux Voitures anciennes, reconnaît le maire de Granby. Il y aurait des choses à discuter. Je pense que [toute personne] qui a été au spectacle et qui a vu la scène a dit la même affaire: pourquoi on ne fait pas ça permanent? C’est plus ça la réflexion.»

«Une soirée parfaite»

Pascal Bonin ne le cache pas: il aimerait revoir l’Orchestre Métropolitain de Montréal performer à nouveau dans sa ville l’année prochaine. Est-ce que l’expérience pourrait se répéter?

«Quand tu as une réception aussi forte que ça sur une année, je pense que tu dois regarder les choses, souligne-t-il. Quelle soirée formidable! La réception était là et je sais fort bien que Yannick Nézet-Séguin a beaucoup apprécié son expérience à Granby. Je l’ai capté et je suis intéressé à ce qu’il revienne l’année prochaine.»

Le maire de Granby n’a pas encore discuté d’un éventuel retour de l’OMM au parc Daniel-Johnson avec les membres de son conseil, mais il a bon espoir que ce sera accueilli positivement.

«Les possibilités sont très bonnes si l’OMM est disposé à revenir, note-t-il. Je n’en ai pas discuté [encore] avec mon conseil, mais je peux dire que je sens que ce serait un oui. Ça a été tout un succès.»

Alors qu’il se promenait sur le site, Pascal Bonin a aperçu avec grand bonheur plusieurs personnes de Waterloo, Saint-Cécile-de-Milton et d’autres régions avoisinantes. «Très honnêtement, je me suis promené beaucoup à travers la foule et c’est une des fois où j’ai vu le plus de gens de l’extérieur. Ce qui m’a le plus surpris, c’était de voir toutes les tranches d’âges. Il y avait une mixité très grande. On a eu une soirée parfaite; c’était difficile à battre.»

Si l’OMM revient de nouveau l’année prochaine en sol granbyen, le maire aimerait bien que le spectacle demeure gratuit aux mélomanes.

«C’est un must pour moi, insiste Pascal Bonin. On essaie de démocratiser quelque chose. Il faut que ça demeure gratuit pour encore un bon bout de temps. Je ne vois pas pourquoi on chargerait au citoyen. Ce n’est pas un festival de dix jours; c’est une soirée. Je pense que le conseil n’est pas vraiment à l’argent, il est plus à la découverte.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des