Une rentrée chargée à la Chambre de commerce Haute-Yamaska

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Une rentrée chargée à la Chambre de commerce Haute-Yamaska
Sur la photo: la directrice générale de la Chambre de commerce Haute-Yamaska, Claude Surprenant. (Photo : Granby Express-Vincent Lambert)

COMMUNAUTÉ D’AFFAIRES. La Chambre de commerce Haute-Yamaska (CCHY) n’a pas chômé cet été aux dires de la directrice générale, Claude Surprenant. L’organisme en a profité pour étaler son plan de match annuel. Parmi les actions qui seront posées, notons, entre autres, une bonification des services, des formations aux membres et du réseautage.

Le mot «action» sera d’ailleurs au cœur des démarches que mettra de l’avant, cette année, la Chambre de commerce Haute-Yamaska.

«Notre but est d’aller chercher la coupe Stanley à la fin de l’année, souligne la directrice générale, Claude Surprenant. On veut être présents dans les médias, dans la communauté d’affaires et auprès des paliers politiques. On veut être présents à l’extérieur de la région aussi pour faire parler de nous et faire valoir les droits de notre région. Nos bénévoles prennent beaucoup de leur temps déjà pour faire changer les choses.»

Si auparavant la CCHY se fixait un plan stratégique aux trois ans, maintenant, elle adopte un plan d’action qui sera bonifié annuellement.  Durant les prochains mois, l’énergie sera mise sur le recrutement et la fidélisation des membres, des activités et du réseautage, de l’information, de la formation et des services aux membres, la défense des intérêts des membres et la rétention de partenaires et de commandites.

«Chaque année, je pense que c’est important de faire le point [pour regarder] ce qui a été fait et ce qui doit être fait, estime Mme Surprenant. De le faire aux trois ans, parfois, la planification stratégique reste dans le fond du tiroir et personne n’y jette un œil et on se rend compte qu’on a oublié certains éléments. Le plan d’action va nous permettre de refaire le point; je pense que c’est quelque chose qui est sain.»

La Chambre de commerce Haute-Yamaska aimerait prochainement ajouter une ressource permanente à son personnel afin d’améliorer, notamment, sa présence sur le terrain.

«La problématique qu’on a en ce moment, c’est qu’on est deux à la permanence, commente Claude Surprenant. C’est la seule chose qui fait en sorte qu’on ne va pas aussi vite qu’on le voudrait. Malheureusement, je ne peux pas me diviser en dix pour être à tous les événements. J’aimerais ça, mais je ne peux pas. Il faut que la communauté d’affaires comprenne que s’il y a des choses qui ne sont pas faites, c’est vraiment parce qu’on a un manque d’effectif, mais ça, c’est à court terme. C’est déjà en train de changer. On veut vraiment aller de l’avant pour que je sois davantage sur le terrain et qu’on fasse bouger les choses.»

Plusieurs nouveautés

Cette année, chacun des membres du conseil d’administration sera «porteur de flambeau» dans différents dossiers pour répondre à des enjeux comme la rareté de main-d’œuvre, l’achat local et le tournant 4.0.

La CCHY a d’ailleurs sondé la communauté d’affaires pour connaître ses préoccupations, mais aussi pour établir une stratégie afin de mettre ses membres davantage de l’avant et d’indiquer son appui aux municipalités avoisinantes.

«Ce qu’on essaie de faire, c’est d’avoir davantage de collaboration pour nous permettre d’avoir un calendrier beaucoup plus fourni sans nécessairement mettre tous nos efforts dans les activités et de pouvoir justement défendre les intérêts de nos membres et aller ailleurs pour pouvoir bonifier tout ça», fait remarque la directrice générale.

Certaines activités reviendront cette année comme les visites d’entreprises sous forme de 5 à 7 ou bien le Tournoi de golf, mais parmi les nouveautés, on retrouve la tenue de six cafés-ateliers où des formations seront données aux entrepreneurs.

«On nous a demandé d’offrir davantage de formations, affirme Claude Surprenant. Pour nous, c’était important, et ce qui est intéressant, c’est qu’on s’en va vraiment dans différentes sphères qui parfois, ne sont peut-être pas accessibles aux entrepreneurs en démarrage. C’est de donner les petits outils supplémentaires qui manquent à un entrepreneur pour être vraiment bien ferré.»

Une soirée dédiée aux membres sera aussi au calendrier; il s’agit du premier événement-bénéfice pour la Chambre de commerce Haute-Yamaska, qui profitera de l’occasion pour lancer les festivités du 120e anniversaire de l’organisme en 2020.

«On veut que les gens soient conscients de tout le travail de la Chambre dans les 120 dernières années, insiste Mme Surprenant, qui indique que la CCHY pourrait accueillir plus de 500 membres d’ici la fin de l’année 2019. Une entreprise peut vivre des hauts et des bas. Un organisme aussi; ça a été notre cas. Et là, on est plus forts que jamais. On a l’intention de revenir aux lettres de noblesse de déplacer de l’air pour le bien de la communauté d’affaires.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des