Financés à Hong Kong, construits en Italie et livrés à Granby

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Financés à Hong Kong, construits en Italie et livrés à Granby
L'organiste Jean-Luc Hébert a joué quelques notes lors de la présentation de l'orgue Viscount Unico 500 à l'église Saint-Eugène. Les représentants des médias locaux ont été en mesure d'entendre tout le potentiel de cet instrument. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

MUSIQUE LITURGIQUE. Les paroisses Notre-Dame, Saint-Joseph et Sainte-Trinité de Granby viennent de recevoir un important don. Trois orgues électroniques flambants neufs d’une valeur de 60 000 $ l’unité. Fabriqués en Italie, ces instruments vont animer les célébrations grâce à la générosité d’une fondation de Hong Kong.

Ce cadeau d’Asie aux paroisses granbyennes, c’est le fruit de deux ans de travail accompli par Jean-Luc Hébert. Appelé à se rendre régulièrement en sol asiatique pour le travail, l’ingénieur et organiste a convaincu la fondation, dont l’identité demeure secrète, du bien-fondé des dossiers des églises Saint-Eugène, Saint-Luc et Très-Trinité. Ce don tombe à point puisque les orgues de marque Baldwin en place dans ces paroisses depuis le début des années 80 sont en fin de vie.

«J’ai été pendant dix ans au développement des marchés pour les orgues Casavant à Saint-Hyacinthe. Par le travail, on a développé énormément de projets en Asie (…). Et beaucoup de projets de Casavant ont été financés par cette fondation de Hong Kong», explique Jean-Luc Hébert.

Oeuvrant dans le développement de l’église catholique à travers le monde, la fondation cherchait d’ailleurs à commanditer des achats d’orgues au pays aux dires de M. Hébert. Ses critères de sélection? Avoir une vie paroissiale animée, disposer des services d’une chorale et compter sur des organistes expérimentés.

«Ça fait une dizaine d’années que je les connais puis par le contact que j’avais avec eux, un moment donné, on m’a dit: si jamais tu vois des projets au Canada, tu pourras toujours nous les soumettre. Et c’est là que j’ai pensé aux trois paroisses d’ici.»

En place depuis environ un mois, les nouveaux orgues italiens se font déjà entendre entre les murs des trois églises primées. «C’est un orgue issu de la dernière technologie contrôlé par ordinateur. Le feeling sonore dépasse ce qu’on l’avait avant. C’est parmi les meilleurs au monde», assure l’organiste.

Même si l’orgue à tuyaux demeure l’instrument de choix pour toutes églises, le coût de son acquisition freine les paroisses. On parle d’une facture pouvant dépasser le million de dollars. Pour le prêtre Danick Savaria, cette offrande de l’Asie arrive au bon moment.

«Ça va certainement contribuer à donner encore plus de qualité à nos célébrations liturgiques (…). Quand on s’est vraiment l’exploiter à sa juste mesure, on a l’impression qu’un orgue à tuyaux en bonne et due forme est dans la pièce. On est vraiment reconnaissant envers les donateurs. C’est un cadeau inespéré.»

Mini-concert et kermesse

Ce dimanche 22 septembre dès 10h30, l’orgue de l’église Saint-Eugène et l’organiste Kevin Paradis seront sur la sellette lors d’un mini-concert. La paroisse Notre-Dame en profitera aussi pour tenir la deuxième édition de sa kermesse. Cette fête de quartier proposera une pléiade d’activités aux citoyens à compter de 11h: jeux gonflables, épluchette de blé d’Inde, tours de poney, etc. Les profits de la journée seront remis à l’école du Phénix pour financer l’achat de collations et de suppléments de repas.

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des