Aménagements ludiques: des quenouilles et des crayons de couleur au centre-ville

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Aménagements ludiques: des quenouilles et des crayons de couleur au centre-ville
Parmi les aménagements ludiques déjà en place à Granby, on retrouve, entre autres, les balles géantes situées dans le secteur du Tennis Saint-Luc. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

MUNICIPAL. D’ici quelques mois, au printemps, ne soyez pas surpris de voir apparaître des crayons de couleur, des quenouilles ou bien des bâtons de hockey à différents endroits dans la ville. C’est que le conseil municipal souhaite réaménager de manière ludique des traverses de piétons pour rendre chaque quartier unique.

Dans les années passées, la Ville de Granby avait déjà mené à terme des projets semblables avec, entre autres, la mise en place de balles dans le secteur du Tennis Saint-Luc. Et elle compte d’ailleurs continuer dans la même veine.

«C’est des aménagements qui sont un peu plus dispendieux à faire au départ, mais sur une longue période [ça] coûte beaucoup moins cher que les anciens aménagements où on avait des fleurs et tout ça, a indiqué lors de la dernière séance du conseil, le maire de Granby, Pascal Bonin. On a peaufiné nos choses. La réponse des citoyens a été très forte, honnêtement.»

«Ce que [les gens] aiment, c’est que ça fait en sorte que chaque quartier devient différent, a ajouté le principal intéressé. Ça fait qu’il y a quelque chose d’unique […]. On a voulu continuer. De plus en plus, on s’éclate dans ces projets-là. C’est le fun; tout est logique, tout est beau. On a reçu seulement des commentaires positifs. Honnêtement, je pense que les automobilistes [seront aussi] frappés visuellement.  Ça a un effet positif aussi sur ce qu’on veut réellement faire pour protéger les enfants.»

La Ville de Granby a donc autorisé le Service de la planification et de la gestion du territoire à entreprendre les démarches requises pour la réalisation desdits aménagements ludiques. À l’intersection Belmont-Mountain seront installées des quenouilles, sur la rue Léon-Harmel prendront place des bâtons de hockey et dans le secteur Laval Sud-Notre-Dame seront disposés des crayons de couleur.

«Je trouve ça le fun, la Ville s’égaille, elle prend de la couleur, a fait remarquer Pascal Bonin. Oui, c’est vrai que c’est fait pour les enfants, mais je pense que tous les citoyens apprécient un peu de couleurs dans notre ville. On essaie de prendre quelque chose du quartier et de le mousser. Les traverses qui ont déjà été installées, les citoyens se les sont appropriées très fortement; ça devrait continuer.»

La Ville de Granby ne compte pas arrêter les aménagements ludiques à moins que bon nombre de citoyens signalent leur désaccord avec lesdits projets. «Je ne penserais pas que ça arrête, a précisé M. Bonin. Je pense que ça va perdurer encore pour un bon bout, ce qui va faire que les quartiers vont se définir un peu comme à Montréal.»

Bien que des aménagements ludiques nécessitent plus de travail, c’est une forme gagnante gagnante, selon Pascal Bonin. «Il y a une forme de magie dans tout ça. On doit être probablement une des seules villes au Québec qui travaillent sur des quenouilles et des affaires de même. C’est bon pour tout le monde, ça motive les troupes, définitif.»

Pour la mise en place des aménagements ludiques, la Ville de Granby compte se tourner vers du matériel qui provient beaucoup d’Europe. Cependant, elle est ouverte à ce qu’un artiste de la région soit l’auteur de la réalisation si l’intérêt est là, même si «c’est souvent très difficile à entrer dans un appel d’offres».

«Il y a plein de gens qui ont du talent chez nous et qui font plein d’affaires, a souligné le maire. C’est sûr que si des gens locaux sont capables de faire ça, tant mieux.»

 

Coûts des aménagements ludiques

-Mountain et Belmont : 15 000 $

-Parc Dubuc (en face de l’aréna) : 10 205 $

 -Notre-Dame et Laval : 24 000 $

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des