Les quatre candidats libéraux de l’Estrie réclament l’appui des électeurs

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Les quatre candidats libéraux de l’Estrie réclament l’appui des électeurs
es candidats libéraux Marie-Claude Bibeau, dans Compton–Stanstead, Pierre Breton, dans Shefford, Élisabeth Brière, dans Sherbrooke, et Lyne Bessette, dans Brome–Missisquoi, au pied de la montagne à Bromont (Photo : Granby Express - Xavier Demers)

ÉLECTIONS. À seulement cinq jours de l’élection fédérale, les candidats libéraux des quatre circonscriptions de l’Estrie ont tenu une conférence de presse conjointe à Bromont exhortant la population estrienne à envoyer «une forte délégation de libéraux québécois à Ottawa», en rappelant au passage leur bilan et leurs promesses.

«Pour prendre des décisions, il faut être assis à la table des décisions, a déclaré le candidat dans Shefford, Pierre Breton. L’équipe libérale des Cantons-de-l’Est et du Québec a fait ses preuves. On a fait avancer les dossiers sociaux, environnementaux, communautaires, pour nos entreprises, de création d’emploi. C’est ce qu’on veut continuer à faire. On veut être en position de leadership à Ottawa.»

«C’est important de rappeler aux gens que ça sert beaucoup plus les gens d’être assis du côté du gouvernement que d’être assis à l’opposition, a affirmé de son côté la candidate dans Compton–Stanstead, Marie-Claude Bibeau. Quand on forme un caucus libéral fort, on a un contact direct, on parle à tous les ministres, avec le premier ministre à toutes les semaines et c’est là qu’on a un pouvoir d’influence. De m’imaginer que ma région va retourner s’assoir sur les bans de l’opposition, ça me briserait le cœur.»

Si, en début de campagne, les quatre circonscriptions semblaient toutes pencher vers les libéraux, les derniers sondages montrent que le Bloc est en force dans la région. Selon l’agrégateur de sondages 338Canada, les trois sièges détenus par les Libéraux, soit Shefford, Brome–Missisquoi et Compton–Stanstead, sont menacés par le Bloc Québécois. Les trois circonscriptions sont considérées comme étant «pivots», avec le Bloc favori, mais dans la marge d’erreur.

«Si on regarde les sondages, oui, le Bloc a remonté énormément, a commenté la candidate dans Brome–Missisquoi, Lyne Bessette. On travaille fort et notre objectif, c’est vraiment de remporter la course. On essaie de l’oublier et on veut rencontrer le plus de gens possible d’ici au 21 octobre.»

Dans Shefford, 338Canada donne une avance de seulement 1,2 % pour la bloquiste Andréanne Larouche devant le député sortant Pierre Breton, en date du 15 octobre, avec une marge d’erreur d’approximativement 7%.

Les quatre candidats seront également à Sherbrooke plus tard aujourd’hui alors que le premier ministre sortant, Justin Trudeau, sera de passage dans la région.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des