«Il va falloir qu’on livre la marchandise»_Andréanne Larouche

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
«Il va falloir qu’on livre la marchandise»_Andréanne Larouche
La candidate bloquiste Andréanne Larouche, lors de sa victoire aux dernières élections fédérales, lundi soir. (Photo : Granby Express-Nicolas Racine)

ÉLECTIONS. La candidate bloquiste Andréanne Larouche a remporté son pari en se présentant aux élections fédérales. Elle a délogé le libéral Pierre Breton, lundi soir, qui était en poste depuis les quatre dernières années.

La lutte aura été serrée jusqu’à la toute fin dans la circonscription de Shefford. Au moins une trentaine de sympathisants du Bloc québécois s’étaient déplacés au Oblon de Granby, sur la rue Principale, pour le rassemblement bloquiste.

Les applaudissements et les cris d’encouragements s’enchaînaient de temps à autre durant la soirée lorsque le Bloc québécois gagnait des votes. Il n’était pas rare même de voir la candidate Andréanne Larouche y aller de va-et-vient dans la pièce pour dissiper sa nervosité.

«Shefford, on est parti de loin, a lancé Andréanne Larouche à ses partisans après avoir délogé le libéral Pierre Breton. Et en plus, on est parti tard parce que je n’arrivais pas à me décider. Ça a été long avant prendre ma décision. C’est sûr que c’est avec beaucoup d’humilité ce soir (lundi) que je prends ce titre-là d’élue de Shefford parce que je pense d’abord aux citoyens qui m’ont fait confiance.»

Satisfaite de sa campagne, Andréanne Larouche n’a pas caché que c’est maintenant un tout autre défi qui l’attend. Et elle se dit prête à le relever.

«Le travail commence […], là, maintenant, c’est un tout autre défi, a indiqué celle qui a affiché une grande expressivité durant tout la soirée électorale. Les gens nous ont fait confiance. Il va falloir qu’on livre la marchandise. On a les intérêts du Québec à défendre. J’ai hâte de m’asseoir rapidement avec mes collègues. On va essayer de faire une équipe régionale forte. On a hâte […] d’aller travailler à Ottawa.»

Dans sa victoire, Andréanne Larouche a tenu à livrer un court hommage aux députés bloquistes qui l’ont précédée comme Jean Lapierre et Robert Vincent. Et elle n’a pas passé sous le silence non plus le travail de son équipe, des autres candidats bloquistes de la campagne et de tous ses bénévoles.

«Je suis bien contente parce que Shefford a une tradition particulière avec le Bloc québécois», a-t-elle rappelé.

«Sur le terrain, ça sentait bon»

Durant sa campagne électorale, Andréanne Larouche a vu l’intérêt des citoyens de la circonscription de Shefford se développer pour le Bloc québécois.  Selon elle, «l’arrogance libérale» n’a pas joué en faveur du député sortant, Pierre Breton.

«Cette arrogance libérale, moi, dès le départ, je l’ai entendue, a affirmé aux médias présents la nouvelle députée de Shefford, Andréanne Larouche. Je m’en faisais parler sur le terrain. Ça a été comme une première cloche que j’entendais chez les citoyens. Je savais que sur le terrain, ça sentait bon. Il y avait quelque chose qui se passait; on en a serré des mains.»

«Ç’a quand même été serré, a-t-elle ajouté. Ç’a quand même été une soirée fertile en émotions. Au bout du compte, je pense qu’on peut être fiers du travail accompli par l’équipe du Bloc québécois.»

Aux yeux d’Andréanne Larouche, le regain du Bloc québécois s’explique, entre autres, par la performance dans les débats d’Yves-François Blanchet, «qui s’est confirmé comme un leader [et] qui a l’étoffe d’un chef».

Parmi les priorités qui sont déjà sur la planche à dessin d’Andréanne Larouche pour la circonscription de Shefford, on retrouve notamment la situation des producteurs agricoles, des logements sociaux, des organismes environnementaux locaux et la défense de l’environnement.

«Le vrai mandat commence demain matin, a insisté la nouvelle élue. Les gens ont des aspirations, des attentes envers le Bloc québécois. Il va falloir qu’on [les] livre rapidement. Je vais aller me rasseoir avec mes citoyens assez rapidement. Le territoire est grand. J’ai la réputation d’être une fille d’action, une fille de terrain. On va commencer par ça.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des