Pierre Breton assurera une transition harmonieuse

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Pierre Breton assurera une transition harmonieuse
Sur la photo: le député sortant, Pierre Breton. (Photo : Granby Express-Vincent Lambert)

ÉLECTIONS. Même s’il a subi une douloureuse défaite, lundi soir, aux dépens de la candidate bloquiste Andréanne Larouche, le député sortant, Pierre Breton, a assuré que la transition se fera de manière harmonieuse et professionnelle.

C’est avec beaucoup d’émotions que le libéral a rencontré pour une dernière fois les médias, mercredi après-midi, à son bureau de circonscription avant de laisser la place à Andréanne Larouche, du Bloc québécois.

«J’ai parlé à Mme Larouche et je lui ai assuré de ma collaboration dans la transition, a-t-il indiqué en souhaitant du succès à sa successeure. Particulièrement pour les dossiers qui touchent les citoyens, des gens qui ont besoin de nous tous les jours. Je me suis assuré qu’il y ait une transition professionnelle et tout en douceur pour que les citoyens ne soient pas lésés.»

Pierre Breton ne garde que de bons souvenirs de ses quatre dernières années en tant que député dans la circonscription de Shefford.

«J’ai énormément de gratitude pour les gens que j’ai pu servir au cours de ces quatre années, a-t-il fait valoir. C’est un très grand privilège d’être député. Au-delà du fait que ces gens-là m’ont élu en 2015, je pense avoir fait le travail pour eux. C’est mission accomplie. Je suis fier de moi, de mon équipe. On a livré la marchandise, ici dans le comté de Shefford.»

«Chaque jour a été exaltant, a-t-il ajouté. C’est une passion. J’y ai donné tout mon cœur. Il y a des retombées spectaculaires qui sont arrivées au cours des quatre dernières années. Un des éléments que je trouve important, c’est d’avoir redonné, d’avoir pu dire aux gens que le niveau fédéral est près d’eux. Je l’ai fait de différentes façons [en étant] un député fédéral très présent, travaillant et qui s’est déplacé partout, à des centaines de fois, dans la circonscription pour soutenir et supporter nos différentes organisations. Je pense avoir été rassembleur dans ce sens-là.»

Depuis la conclusion des élections fédérales, Pierre Breton a reçu bon nombre de commentaires en guise de soutien.

«Je suis même abasourdi de voir les milliers de commentaires au cours des deux derniers jours. Je suis surpris de voir autant de reconnaissance et de tristesse qui arrivent, mais en même temps, ça fait chaud au cœur de voir que les gens étaient si satisfaits du travail que j’ai pu avoir fait avec mon équipe.»

Dans les prochains jours, Pierre Breton compte décanter et laisser la poussière retombée. Bien qu’il n’avait pas prévu de plan B, sa priorité sera maintenant de passer du temps avec sa famille.

«Être député, c’est mettre sa famille de côté, a fait remarquer le principal intéressé avec la gorge nouée. Je n’ai pas fait exception à ça. C’est la première fois que je vais fêter la fête d’un de mes enfants la journée même (ce soir) au cours des quatre dernières années. Ça l’air un peu banal […], mais c’est ça aussi être député. C’est d’avoir priorisé tous les citoyens avant même sa famille.»

Pierre Breton ne sait pas encore ce qui l’attend professionnellement, mais il ne ferme pas la porte à un retour en politique.

«Je pense que j’ai plein d’autres talents que la politique, a-t-il avoué. Ce sera peut-être en politique encore, je ne le sais pas. Je ne sais pas trop encore. Mais je ne suis pas inquiet pour mon avenir à court terme. On va laisser retomber la poussière.»

«J’ai toujours été un citoyen ordinaire, et pour moi, ça n’a pas changé quand je suis devenu député. J’étais encore Pierre Breton, l’ami, le partenaire. Celui qui a travaillé avec les gens tous les jours.  C’est ça, Pierre Breton. Il n’a pas changé du jour au lendemain. Mon rôle a toujours été de m’assurer d’être près des gens, d’être à leur écoute. C’est ce que j’ai toujours fait.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des