Inouk: une médaille d’argent pour terminer la saison de flag-football

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Inouk: une médaille d’argent pour terminer la saison de flag-football
Les joueuses des Inouk ont terminé de belle façon leur saison lors du championnat régional qui se déroulait à Trois-Rivières. (Photo : Gracieuseté)

FLAG FOOTBALL. Les dernières années n’ont pas toujours été couronnées de succès pour l’équipe féminine de flag football des Inouk du Cégep de Granby. La plus récente campagne a cependant été bien différente pour la formation de Stéphane Bourgea, qui a savouré la médaille d’argent lors du championnat régional, qui se déroulait récemment du côté de Trois-Rivières.

Un mélange de recrues et de joueuses expérimentées a permis à la troupe granbyenne de connaître du succès cette saison, au grand bonheur de l’entraîneur-chef, Stéphane Bourgea, qui voit avec optimisme l’avenir de l’organisation.

«Cette année, mes [joueuses d’expérience] ont réussi à embarquer tout le monde dans le même bateau, fait remarquer l’entraîneur-chef. Ça a fait toute une différence. Mes recrues me l’ont souligné que ce n’était pas comme ça partout.  Il y avait un très bel esprit d’équipe. Ça, c’est un des facteurs très importants.»

Le taux de participation aux pratiques a aussi joué pour beaucoup aussi dans la fiche de 8 victoires et 4 défaites (incluant la saison régulière et les séries éliminatoires) des Inouk. Stéphane Bourgea souligne d’ailleurs le travail de ses joueuses à chaque entraînement.

«Aux pratiques, mes filles étaient toujours présentes, confirme le principal intéressé. C’était occasionnel quand elles n’étaient pas là, mais elles avaient de très bonnes raisons. Certaines faisaient d’autres sports ou avaient des blessures, mais à la limite, elles étaient souvent là aussi.»

Les Inouk ont remporté la demi-finale 24-13 contre les joueuses de Saint-Hyacinthe, mais ont échappé la médaille d’or, quelques heures plus tard, en finale contre la formation de Shawinigan par la marque de 39-8. Malgré tout, Stéphane Bourgea indique que «dans les circonstances, c’est un très beau parcours».

«Le pointage de la finale ne reflète pas nos matchs durant la saison, précise le pilote de Granby. Je suis très satisfait; c’est triste parce qu’on n’a pas performé comme on aurait été capable. C’est une très belle saison. Ça faisait très longtemps qu’on n’avait pas eu une saison gagnante et une participation comme ça aussi à la finale. Ça faisait plusieurs années.»

Une équipe athlétique

L’attitude, la constance, l’effort et le travail expliquent le succès des Inouk, selon l’entraîneur-chef Stéphane Bourgea cette saison, tout comme la présence de joueuses athlétiques dans ses rangs.

«Cette année, j’avais une équipe athlétique, se réjouit l’entraîneur. Ç’a adonné que les joueuses qui se sont présentées et que j’ai sélectionnées avaient du talent et des habiletés. J’avais beaucoup de rapidité et de vitesse cette année. Et ça, ça a fait en sorte que j’ai pu compétitionner et rivaliser contre les autres équipes.»

Les dernières années n’ont peut-être pas toujours été roses pour les Inouk, mais voilà que la situation semble se replacer. Et la relève s’annonce très belle quant à elle.

«Pour l’an prochain, il me reste un très beau noyau, affirme Stéphane Bourgea. [On a ] une relève qui s’annonce quand même intéressante pour les années à venir parce que j’ai encore un beau noyau. Si je suis capable de greffer six, sept, huit ou neuf joueuses talentueuses à ça, on serait encore compétitives dès l’an prochain.»

Stéphane Bourgea souhaite que les joueuses de la région qui évoluent au secondaire en flag football poursuivent leur aventure sportive avec les Inouk afin de poursuivre sur les récents succès de l’équipe.

«J’espère que ça va être le début de quelques années plus faciles», conclut l’entraîneur-chef d’expérience.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des