Trois parcs municipaux à l’étude à Granby

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Trois parcs municipaux à l’étude à Granby
Le projet du Plan d'élaboration et de mise en valeurs des trois parcs municipaux se tiendra sur une période de cinq ans. (Photo : Granby Express-Vincent Lambert)

ENVIRONNEMENT. Certaines espèces présentes au parc Terry-Fox, aux Boisés Miner et au Sentier de la rivière pourraient avoir besoin de «mesures particulières de protection». Le Zoo de Granby a approché la Ville pour pouvoir, entre autres,  se pencher plus précisément sur l’inventaire de ces trois sites et apporter des actions concrètes si besoin.

«L’objectif est de rédiger un Plan de protection et de mise en valeur pour les cinq prochaines années, explique le coordonnateur de la Division environnement à la Ville de Granby, Serge Drolet. Autrement dit [on veut savoir] quelles sont les analyses qu’on devrait faire pour connaître la faune et la flore et quelles sont les actions qu’on pourrait [mettre sur pied] pour les faire connaître aux citoyens et aux visiteurs qui passent dans ces sentiers-là.»

Récemment, le conseil municipal a appuyé le Zoo de Granby à déposer une demande de subvention à la Fondation de la faune du Québec pour l’élaboration du Plan de protection et de mise en valeur et il lui a accordé une aide financière de 4 000 $ pour mener à terme ledit projet.

«Au mois de décembre, le Zoo va soumettre, avec l’appui de la Ville de Granby, une demande de subvention à la Fondation de la faune du Québec, indique M. Drolet. On devrait avoir une réponse au tour du mois d’avril ou du mois de mai. Suite à la réponse, on va commencer les inventaires et les différentes tâches à réaliser.»

Si certaines informations sont accessibles, M. Drolet souligne que dans certains cas, «ce n’est pas structuré».  «On aimerait vraiment bonifier nos inventaires pour ces trois parcs-là, admet le principal intéressé. On veut s’assurer qu’on est en contrôle des espèces envahissantes.»

«Les actions sont plus isolées et là, on va avoir un plan d’action, poursuit-il. On va l’adapter et on va le mettre en place pour les trois parcs. Ça va être beaucoup plus dirigé. Actuellement, c’est aléatoire et on le fait selon les ressources ou les fonds disponibles. Ça va être traduit dans un calendrier.»

Le jardin zoologique sera le principal acteur dans le projet, mais il n’est pas impossible que des partenariats se greffent en bout de chemin. «Le Zoo est habileté pour plusieurs des inventaires, assure M. Drolet. Sinon, il va s’associer avec des biologistes qui sont spécialisés dans le domaine et qui vont pouvoir nous aider.»

La Ville de Granby et le Zoo ont décidé de se pencher d’abord sur les parcs Terry-Fox, des Boisés-Miner et du Sentier de la rivière parce que «c’est vraiment les parcs les plus importants de la ville». Par contre, d’autres pourraient aussi être à l’étude dans le futur.

«On voulait commencer par le commencement et par la suite, on va réévaluer […] On avait vraiment besoin d’acquérir des connaissances pour savoir quelles sont les meilleures actions pour protéger [les espèces]. C’est un beau projet pour acquérir des connaissances et pour s’assurer qu’on pose de bons gestes pour la protection des plantes et des animaux qui s’y trouvent.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des