Budget 2020: divergence au conseil municipal

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Budget 2020: divergence au conseil municipal
La Ville de Granby a présenté son budget aux membres des médias avant la tenue du conseil municipal en soirée. (Photo : Granby Express-Vincent Lambert)

MUNICIPAL. Au printemps dernier, le comité des finances prévoyait geler les taxes foncières pour l’année 2020 en raison d’un surplus budgétaire de 12,1 M$, mais voilà qu’un revirement de situation a fait surface lundi, lors du dévoilement du budget. Si le conseiller et responsable des finances, Jocelyn Dupuis, souhaitait donner «une pause pour le citoyen», la majorité du conseil municipal a choisi d’aller vers une autre orientation.

C’est donc dire que pour la prochaine année, les résidents de Granby verront leurs taxes foncières augmenter de 2 %, tout comme pour le secteur commercial et industriel. Lors de sa présentation aux médias en après-midi, avant le conseil municipal, le président du comité de finances, Jocelyn Dupuis, n’a pas caché son désaccord puisque «ce budget 2020 n’est pas la recommandation du comité de finances, mais bel et bien l’orientation de la majorité de mes collègues».

Appelé à commenter, M. Dupuis a qualifié les finances de la Ville d’un «budget de réflexion». Selon lui, la Municipalité doit réfléchir sur la façon de trouver de nouvelles sources de revenus, de revoir le processus ou bien son approche financière.

«Je disais qu’il faut prendre une pause pour le citoyen qui a fait sa part depuis les cinq dernières années, a-t-il indiqué. C’est pour ça que je dis qu’on est rendu peut-être à l’étape de réfléchir. Est-ce que notre cadre financier est encore de mise? Est-ce qu’on devrait revoir la politique de la gestion de la dette étant donné qu’on est une ville qui est très bien placée, même enviée par les autres? Je le maintiens, c’est un budget de réflexion.»

Plus tard en soirée, les membres du conseil municipal ont voté en faveur du budget et de l’augmentation des taxes foncières, à l’exception de Jocelyn Dupuis et de Julie Bourdon. Comme l’a expliqué Stéphane Giard, «c’est une décision responsable qu’ont prise ceux qui ont voté pour le budget».

Conscient qu’il n’aurait pas dû avancer le gel de taxes au printemps, Jocelyn Dupuis a indiqué qu’il aurait tout de même eu la même opinion. Jugeant qu’il n’était plus «l’homme de la situation», le conseiller a remis sa démission de la présidence du comité des finances et des ressources humaines.

Pour sa part, le maire suppléant, Robert Riel, a fait valoir que le conseil municipal se doutait de la décision de M. Dupuis à vouloir démissionner. Dans une telle situation, il était prévu que le maire de Granby, Pascal Bonin, prenne la présidence du comité des finances, mais en son absence, «on verra avec le conseil municipal qui va décider, mais ce sera le maire suppléant qui va prendre les finances», a précisé M. Riel.

Si les taxes foncières sont augmentées, les taxes de services pour le résidentiel et commercial, quant à elles, seront gelées pour la prochaine année. Quant à l’avis d’imposition  pour une maison de valeur moyenne de 244 000 $, il y aura une hausse de 40 $ (1,6 %). Cependant, ce montant sera ajusté à la hausse ou la baisse selon la valeur de chacune des résidences.

Le budget de la Ville de Granby prévu pour l’année 2020 est de 105 838 000 $ comparativement à 108 050 000 $ en 2019. Cette baisse s’explique par le fait que la subvention sur la taxe fédérale sur l’essence n’a pas encore été inscrite au plan financier, mais «ça va se rajouter en cours d’année», a assuré la trésorière, Sylvie Chouinard.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des