Des cyclistes avertis partout dans les écoles

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Des cyclistes avertis partout dans les écoles
Sur la photo: le préfet de la MRC, Paul Sarrazin, en compagnie du directeur général du CNCB, Nicolas Legault, et du directeur général adjoint de la CSVDC, Carl Morissette. (Photo : Granby Express-Vincent Lambert)

VÉLO. La sécurité à vélo sera désormais au cœur de l’apprentissage des jeunes élèves de 5e et de 6e année du primaire des écoles de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs (CSVDC). Non seulement leur parcours académique les mènera vers le secondaire, mais ils deviendront aussi des experts sur deux roues grâce au programme Cycliste averti.

La MRC de La Haute-Yamaska devient donc la première à déployer le programme Cycliste averti de Vélo Québec à l’échelle régionale. Un peu plus tôt cette année, elle avait été approchée par la CSVDC afin d’appuyer ledit projet.

«La Haute-Yamaska est une région de premier choix pour pratiquer le vélo de façon sécuritaire, a commenté le préfet de la MRC, Paul Sarrazin, en conférence de presse jeudi après-midi. Nous avons la chance d’avoir un réseau cyclable exceptionnel, mais également de nombreuses installations urbaines favorisant le transport actif. Ce n’est donc pas surprenant que la MRC soit la toute première au Québec à adopter le programme Cycliste averti à l’échelle régionale.»

Grâce au programme, dont le déploiement se fera le printemps prochain avec le Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB), les jeunes apprendront les notions pratiques et théoriques nécessaires pour se déplacer à vélo de façon sécuritaire et autonome, et ce, passant de la circulation aux panneaux de circulation.

«Dans les écoles, il va y avoir seize heures de formation, a souligné Nicolas Legault, directeur général du CNCB.  Je pense que c’est un programme exceptionnel. Cette année, on s’apprête à faire une quarantaine de classes. Quand on est un bon marcheur, un bon cycliste, on va devenir certainement un bon conducteur par la suite.»

Après leur formation théorique, les élèves pratiqueront en milieu fermé avant d’être pris en charge sur le terrain par les entraîneurs du CNCB formés par Vélo Québec comme instructeurs cyclistes. Précisons qu’une évaluation individuelle sera complétée pour noter les comportements et les manœuvres des jeunes, qui recevront un certificat par la suite.

«L’objectif est que dans les prochaines années, il y ait de plus en plus de classes qui participent», a commenté le directeur général adjoint à la CSVDC, Carl Morissette.

Pour l’année 2020, la MRC de La Haute-Yamaska contribuera à la hauteur de près de 40 000 $ pour que toutes les classes de 5e et de 6e année puissent suivre la formation. Précisons que Vélo Québec investira pour sa part 30 000 $ et qu’une contribution financière de 100 $ est demandée par classe aux écoles participantes.

«Le programme Cycliste averti est extrêmement complet et permettra de former toute une génération de jeunes cyclistes avertis sur son territoire», a assuré M. Sarrazin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires