COVID-19: d’autres mises à pied à la Ville de Granby

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
COVID-19: d’autres mises à pied à la Ville de Granby
Le maire de Granby, Pascal Bonin. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

COVID-19. Voyant son volume d’activités réduit et à la demande de Québec, la Ville de Granby se voit dans l’obligation de mettre à pied 41 employés municipaux temporaires pour une durée indéterminée dès ce mercredi 25 mars.

Cette coupure d’effectifs s’ajoute au précédent licenciement de 72 employés surnuméraires (brigadiers, moniteurs) annoncé récemment.

«D’ici le 27 mars, la Ville finalisera l’analyse de ses services essentiels, ce qui mènera à d’autres mises à pied», a confessé le maire Pascal Bonin lors de son point de presse, cet après-midi.

«Ça touche un peu tous les départements.» «Certains employés temporaires sont engagés pour un remplacement de congé de maternité par exemple. Or, c’est ce type d’employé qui est visé par la mesure d’aujourd’hui. Toujours dans un souci d’abord de respecter le fait qu’il y a une baisse d’activités et aussi pour respecter ce qu’a demandé le premier ministre, hier, de s’assurer qu’il y ait le moins de gens en circulation sur le territoire», a ajouté à son tour le directeur général de la Ville, Michel Pinault.

Sur les 589 employés municipaux, un peu plus de 110 personnes (travailleurs temporaires et surnuméraires) sont touchées par la décision de la Ville.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des