COVID-19: hausse du nombre de dénonciations à la Police de Granby

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
COVID-19: hausse du nombre de dénonciations à la Police de Granby
(Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

CRISE. Le nombre d’appels de citoyens dénonçant des attroupements et des activités discutables dans des commerces et industries de Granby est en forte progression. Seulement dans la journée d’hier, le Service de police de Granby (SPG) a eu à gérer une hausse de 27 % des requêtes de ce type.

Le mot d’ordre passé par le premier ministre, François Legault, de rester confiné à la maison et de maintenir que les opérations essentielles dans le secteur commercial et industriel a été entendu par la population. À la Police de Granby, on rapporte une flambée des signalements.

«Chaque appel est vérifié et de notre côté, nous sommes en contact avec les commerces et les industries. Il est toutefois important de rappeler qu’il se peut que les entreprises aient adapté leur production en lien avec les demandes du gouvernement du Québec», a expliqué la porte-parole du SPG, Caroline Garand.

À ce jour, aucune amende n’a été émise par le corps policier municipal en ce qui a trait aux ordonnances (fin des rassemblements, maintien des opérations des usines «essentielles») décrétées par Québec. Rappelons qu’un refus d’obtempérer peut entraîner la rédaction d’un billet d’infraction pouvant aller jusqu’à 6000 $ ainsi qu’à une arrestation.

Il semble que le coronavirus affecte également la patience de certains citoyens. Les appels pour le bruit excessif ont aussi connu une hausse importante dans les derniers, a indiqué le service de police.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des