COVID-19: un dur retour sur le terrain pour le sport organisé?

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
COVID-19: un dur retour sur le terrain pour le sport organisé?
Au moment de l'arrêt de la province à la mi-mars, environ 200 joueurs s'étaient inscrits au soccer «loisirs» chapeauté par les Cosmos de Granby. La saison dernière, un peu plus de 800 jeunes ont joué avec le ballon rond. (Photo : GranbyExpress-archives)

SPORTS. Retour au jeu en juillet? En août? Annulation complète du calendrier? Saison régulière ou raccourcie jusqu’en octobre? Des tournois? Des championnats provinciaux? Les modalités du sport à 2 mètres de distance? Les organisations sportives jonglent avec plusieurs scénarios et se disent prêtent à lancer leur saison estivale. Mais l’attente est longue et interminable aux yeux des décideurs du sport local sondés par le GranbyExpress.

«Ça change d’heure en heure et de jour et en jour par rapport aux annonces qui sont faites», résume Martin Bélanger, coordonnateur des Cosmos de Granby. «Toutes les fédérations sportives ont rencontré la ministre (Isabelle) Charest et ce qui a émané de cette rencontre, c’est que le gouvernement souhaite une reprise rapide du sport en tenant compte de la distanciation sociale. Et ce qu’on comprend, c’est qu’il y a différentes réflexions qui sont en cours pour préparer la reprise progressive.»

Dans l’attente du signal de départ, les associations continuent de s’organiser avec l’idée de tenir une saison à 2 mètres de distance. Un heureux problème à qui ne sera pas simple à gérer.

«Au niveau du jeu, le soccer, contrairement au tennis ou au golf, est un sport de contacts et très physique.» «D’essayer de respecter la distanciation sociale, ça va être difficile et je ne pense pas non plus que le simple fait d’offrir des entraînements va satisfaire tout le monde», mentionne le représentant des Cosmos.

Du sport organisé en observation en mai et en juin? Une reprise officielle des activités en juillet? Un vrai casse-tête pour les organisations qui ont vu leur période d’inscriptions être mise sur pause.

Au moment de l’arrêt de la province à la mi-mars, environ 200 joueurs s’étaient inscrits au soccer «loisirs» chapeauté par les Cosmos de Granby. La saison dernière un peu plus de 800 jeunes ont joué avec le ballon rond. «C’est sûr qu’on n’atteindra pas ces chiffres cette année», reconnaît Martin Bélanger.

Chez les Cosmos «élite», l’organigramme des équipes était déjà bien ficelé. Reste à savoir ce que proposera Soccer Québec comme type de saison aux formations A, AA et AAA.

«Une chose est sûre. On est prêt à offrir du soccer, peu importe le format», confirme Martin Bélanger

Du baseball pour le plaisir

Vingt parties sur huit semaines, 30 rencontres étalées jusqu’à l’Action de grâce ou vers du baseball plus local pour le plaisir d’être dans le losange. Pour le président de Baseball Mineur Granby (BMG), François Lemay, l’heure n’est pas à se questionner sur l’ABC du calendrier.

«Le nombre de matchs; on en parlera quand on sera rendu de l’autre côté du pont. C’est ce qui ressort des discussions à travers les différentes organisations dans la région Richelieu-Yamaska.»  «Pour cette saison, je crois que le baseball plus local va être plus réaliste et il y a moyen de faire du baseball beau, bon, pas cher et bien encadré.»

Bien qu’il appréhende une baisse au chapitre des inscriptions, le président de BMG ne s’en fait pas trop avec les statistiques.

«Le jour où l’on va avoir le droit de se rassembler, on va être prêt (…). Si c’est le 15 mai, ça sera le 15 mai. Si c’est le 15 juillet, ça sera le 15 juillet. Et surtout, j’espère qu’on va en profiter pour se remettre en question parce que généralement quand ça va bien, tu es moins tenté de te remettre en question et là, on aura du temps pour le faire.»

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des