COVID-19: Trudeau plaide en faveur des demandeurs d’asile

Par Godlove Kamwa
COVID-19: Trudeau plaide en faveur des demandeurs d’asile
Le premier ministre du Canada. (Photo : Courtoisie)

PANDÉMIE. Ottawa regarde comment reconnaître leur travail dans les centres de soins pour aînés et régulariser leur statut, a indiqué le premier ministre Justin Trudeau.

«Je pense que les gens reconnaissent que des héros qui font un travail exceptionnel dans une situation extrêmement difficile devraient recevoir une certaine reconnaissance», a plaidé le premier ministre au cours de sa conférence de presse quotidienne.

«Dans une situation exceptionnelle, on peut évidemment considérer des exceptions», a-t-il plaidé non sans mentionner le respect des procédures.

Justin Trudeau n’a pas manqué de noter au passage le regard positif que son parti a sur l’immigration. Il a rappelé que le ministre de l’Immigration et de la Citoyenneté, Marco Mendicino, travaillait sur ces dossiers en vue de «regarder comment on peut reconnaître — ce travail des demandeurs d’asile dans les centres de soins pour aînés — et peut-être, accélérer le processus».

Plusieurs appels à la régularisation

Le message du premier ministre intervient dans un contexte marqué par de multiples appels en faveur des demandeurs d’asile qui travaillent dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). C’est le cas des organismes de la communauté haïtienne de Montréal. Le Nouveau Parti Démocratique (NPD) et le Bloc Québécois (BQ) ont déjà tenté en vain de faire adopter une motion en faveur de ces travailleurs. Les bloquistes envisagent de revenir à la charge avec une meilleure appréhension des députés conservateurs qui se sont précédemment opposés à la mesure à la Chambre des Communes. Le chef du BQ Yves-François Blanchet a fait allusion aux «anges gardiens» dont il faudrait selon lui régulariser le statut le plus rapidement possible.

«Notre façon de les remercier d’être présentement sur la ligne de feu, au service de nos parents et de nos grands-parents, c’est de mettre un baume sur l’attente qui est déjà odieusement longue dans le traitement de ce genre de demandes. Ce qu’on fait simplement, c’est de leur dire merci pour le service qu’ils nous rendent prenant leurs dossiers d’en dessous de la pile et en le remettant sur le dessus», a renchéri mardi la députée bloquiste Christine Normandin aux côtés de Justin Trudeau.

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des