LHSAAAQ: les Bisons se préparent pour le repêchage

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
LHSAAAQ: les Bisons se préparent pour le repêchage
L’entraîneur-chef et président des opérations hockey des Bisons de Granby, David Lapierre (derrière le banc sur la photo). (Photo : Granby Express-archives)

HOCKEY. Les Bisons de Granby sont présentement sur la planche à dessin; ils font leurs devoirs en vue du prochain repêchage virtuel de la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ) qui aura lieu en juin. L’organisation ne cache pas qu’elle souhaiterait repêcher un défenseur de haut niveau pour la saison à venir dans l’optique de concéder moins de buts à l’adversaire.

«Présentement, on a fait le tour de notre effectif, confie l’entraîneur-chef et président des opérations hockey, David Lapierre. On a quelques joueurs justement, qui à la défense, ne sont pas certains de revenir. On oriente notre cible vers probablement un défenseur de haut niveau qui pourrait justement nous aider à avoir une équipe encore plus performante sur la glace.»

La formation granbyenne avait plutôt au départ ciblé un attaquant de premier plan pour l’encan de sélection. Cependant, le principal intéressé a indiqué ne pas vouloir joindre les rangs du circuit pour des raisons personnelles. Le personnel hockey a donc décidé de procéder récemment à une transaction avec le Formule Fitness de Bécancour pour mettre la main sur William Couture, Samuel Sénécal et Ghislain Ouellet en retour de Marc-André Levasseur, Yan Dumontier, Louis-Philippe Dea, William Blackburn, Jimmy Germain, un choix de cinquième ronde et deux choix de septième ronde.

En faisant l’acquisition de l’ancien porte-couleurs du Phoenix de Sherbrooke, William Couture, les Bisons ont mis la main sur un attaquant de premier plan, estime David Lapierre.

«On avait déjà ciblé un besoin, admet le principal intéressé. On cherchait un attaquant de premier plan pour amener de l’offensive. Tout particulièrement un centre. […] On a dû changer nos plans en fonction du repêchage et passer par les transactions. Bécancour aimait beaucoup ce joueur-là, mais il cherchait à se rapprocher de chez lui [Sherbrooke]. Ils lui ont fait un peu une faveur tout en ayant un bon prix pour lui. C’est pour ça qu’on a pu mettre la main sur un joueur de ce calibre pour justement pallier cette facette de jeu offensive.»

David Lapierre admet que l’équipe gardera le même noyau la saison prochaine. Évidemment, il pourrait toutefois y avoir du mouvement de personnel afin d’acquérir des joueurs de haut niveau qui pourraient aider à améliorer les performances sur la patinoire.

«On a nos propres secrets, mais […] on est ouvert justement à améliorer l’équipe sur toutes les facettes et on travaille là-dessus, affirme-t-il. Ce qu’on veut offrir à nos partisans, c’est la meilleure équipe possible.»

Pas de retour prévu encore

Le retour au jeu des Bisons de Granby n’est pas encore connu – comme bien des organisations sportives d’ailleurs- en raison de la pandémie. L’organisation tâte par contre le terrain à savoir qui de ses joueurs reviendront dans l’alignement.

«Ce qu’on veut pour nos joueurs présentement, c’est qu’ils nous confirment s’ils ont de l’intérêt à revenir dans notre alignement ou à évoluer pour les Bisons et être encore dans nos valeurs, a souligné David Lapierre. Parce que je pense que, dans la société présentement, c’est vraiment de l’incertitude qui plane au-dessus de tout le monde. On veut que nos joueurs soient bien, qui se concentrent sur leur famille. On ne sait pas quand la saison va débuter. C’est sûr et certain que les plus sérieux tiennent la forme. On n’a pas établi un retour sur la glace en tant que telle parce qu’on ne peut pas le prédire.»

Le pilote des Bisons se réjouit par ailleurs que son groupe ait été reconnu comme la meilleure équipe du circuit et il estime que la ligue se dirige de plus en plus vers la bonne direction. Et concernant le retour éventuel d’une organisation à Saint-Hyacinthe, cela le réjouit.

«Personnellement, je vois ça d’un bon œil, assure-t-il. C’est une ville qui se rapproche de la nôtre. C’est sûr que le voyagement […] est avantageux pour les joueurs de notre région qui vont pouvoir se déplacer là. C’est aussi un engouement qui va se créer à travers justement la guerre de la 137. Ça va vraiment [apporter] un engouement au sein de la ligue et c’est le fun d’avoir une rivalité naturelle qui va se créer. C’est vraiment une rivalité qui va intéressante à suivre.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des