Le Granby inc. rudement éprouvé par la COVID-19, selon un sondage

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Le Granby inc. rudement éprouvé par la COVID-19, selon un sondage
Le sondage de Granby Industriel indique que 77 % des entreprises estiment être en mesure de retrouver leur cadence de production d'avant la COVID-19 dans un délai variant de trois à 12 mois. (Photo : Granby Express-Éric Patenaude)

ÉCONOMIE. Les entreprises du secteur manufacturier de la région de Granby n’ont pas été épargnées par la crise de la COVID-19. Bien qu’aucune fermeture ou cessation d’activités n’aient été rapportées, 80 % de celles-ci estiment avoir subi une importante baisse de leur chiffre d’affaires depuis la mi-mars.

C’est du moins ce que révèlent les conclusions d’un sondage mené récemment par Granby Industriel auprès d’une centaine d’entreprises.

«On a recueilli beaucoup d’informations qui vont nous permettre de travailler de façon individuelle et collective dépendamment des besoins, des enjeux et des défis qui ont été manifestés. Il y a des projets qu’on ne fera pas à court terme comme le recrutement de main-d’œuvre et la prospection à l’étranger. Tout ça est sur pause bien attendu, mais ça va nous donner l’occasion à partir des informations reçues d’être plus ponctuel et individuel dans nos interventions pour les prochaines semaines et les prochains mois», mentionne le directeur général de Granby Industriel, Patrick Saint-Laurent.

On apprend également qu’une majorité de compagnies (61,8 %) ont eu recours à la subvention salariale d’urgence déployée par Ottawa pour défrayer 75 % du salaire d’un travailleur, selon le coup de sonde.

«Très peu d’entreprises ont récupéré 100 % de leurs employés. Ça joue beaucoup entre 75 % et 90 % de travailleurs en poste parce que le carnet de commandes a baissé. Et on ne se le cachera pas, certains d’entre eux sont encore sur la PCU (Prestation canadienne d’urgence) surtout dans les entreprises où les salaires ne sont pas très élevés», fait savoir le DG de Granby Industriel.

Parmi les 110 répondants, 77 % d’entre eux estiment être en mesure de retrouver leur cadence de production d’avant la COVID-19 dans un délai variant de trois à 12 mois.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des