Enfin de l’action chez Crossfit Granby

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Enfin de l’action chez Crossfit Granby
Jean-Philippe Paquette, propriétaire de Crossfit Granby. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

RELANCE.  «C’est une très bonne nouvelle aujourd’hui», lance d’emblée Jean-Philippe Paquette. En arrêt d’opération depuis la mi-mars, le propriétaire de Crossfit Granby souriait à l’idée de revoir ses membres arpenter le plancher de son centre d’entraînement. Après des semaines d’attente, les membres du club ont vite redécouvert, lundi, les effets positifs de la bougeotte dans un nouveau contexte.

«Avec les dernières annonces (de déconfinement), on avait commencé des cours extérieurs pour relancer nos activités. Ç’a duré deux semaines et là, on annonce la reprise des entraînements intérieurs. Ça nous a juste préparés à être prêts pour l’intérieur. Pour nous, ce n’est que du bon», raconte Jean-Philippe Paquette.

Distanciation sociale (2m), corridor d’entraînement à respecter, nettoyage et désinfection des équipements. La relance des sports intérieurs apporte son lot de petits ajustements pour les clients du centre. Un mal pour un bien, assure le propriétaire de Crossfit Granby.

«On a juste besoin que les gens soient toujours à deux mètres des uns et des autres. On vient de vivre trois mois en confinement et je pense que c’est quelque chose que tout le monde fait maintenant sans réfléchir.»

«Dans chaque corridor, chaque personne va devoir se choisir un espace d’entraînement où l’on y trouvera déjà tout l’équipement», précise M. Paquette.

À ces changements s’ajoute désormais un délai supplémentaire entre chaque début de séance pour nettoyer les lieux et éviter notamment les attroupements dans les vestiaires. Une nouvelle réalité.

«Ça bouleverse un peu nos plages horaires, mais c’est pour la période de la COVID (…). Pour certains clients, ça va peut-être fitter moins avec leur horaire, mais il va être possible d’avoir des plages horaires le matin, le midi, le soir et la fin de semaine comme avant», laisse entendre le propriétaire du centre d’entraînement.

Selon Jean-Philippe Paquette, la réouverture de son entreprise et des centres de conditionnement physique viendra assouvir l’appétit des sportifs assidus qui ont été privés de leur passion durant quelques semaines .

«Je pense que ça va faire du bien à tout le monde. On a tous hâte de bouger et de revenir à une vie normale.»

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des