Cosmos: une saison écourtée remplie de fébrilité

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Cosmos: une saison écourtée remplie de fébrilité
Sur la photo, le président des Cosmos de Granby, Bruno Paré (à gauche) et le coordonnateur général de l’organisation, Martin Bélanger (à droite). (Photo : Granby Express-archives)

SOCCER. Les joueurs de soccer des Cosmos de Granby n’auront peut-être pas une saison complète en raison de la pandémie, mais depuis le retour au jeu, la fébrilité est palpable, selon le président de l’organisation, Bruno Paré.

«Je pense que les jeunes qui se sont inscrits avaient hâte au retour de la compétition, admet le principal intéressé. Je me suis promené un peu sur les terrains […] Les jeunes, quand ils embarquent sur le terrain, reprennent rapidement leurs habitudes et sont contents de compétitionner. On ne sent pas une crainte ou une adaptation différente. Ça réagit bien.»

Les équipes compétitives ont repris leurs activités depuis le 22 juin alors que leurs matchs de compétition devraient débuter dans la semaine du 11 juillet. La saison sera toutefois écourtée et se terminer à la mi-septembre voire fin septembre. Entre 10 et 15 matchs se retrouvent donc au calendrier.

«D’ici là, ça permet à nos équipes de reprendre l’entraînement parce qu’elles ont été environ 10-12 semaines en pause sans entraînement collectif, relate le président de l’organisation. Ça va bon train au niveau des inscriptions de ces groupes-là. C’était déjà bien entrepris avant le mois de mars. Heureusement, on ne vit pas une grande baisse au niveau compétitif. […] On est heureux de ce dénouement-là. En espérant que tout se maintienne.»

Environ 10 % des joueurs qui devaient performer cette année ont décidé de ne pas revenir pour différentes raisons. Mais ce n’est pas inquiétant pour l’organisation. «Ce n’est pas majeur, assure M. Paré. Ça n’a pas d’impact sur les compétitions. On est capable de faire une bonne saison avec ces groupes-là.»

La plus grande baisse d’inscriptions se voit cependant dans les formations locales (de 4 ans à 15 ans et plus). Le retour à la compétition est prévu dans la semaine du 5 juillet. «Là, il faut réorganiser un peu les groupes, fait valoir Bruno Paré. C’est un petit peu plus de travail à ce niveau-là. Mais tous ceux qui sont inscrits vont pouvoir toucher le terrain et avoir une belle saison. On parle d’une saison d’environ 10 semaines (habituellement 15 semaines).»

Comme dans bien des sports, un protocole mis en place par Soccer Québec devra être suivi comme la désinfectation des mains en entrant sur le terrain, le maintien d’un registre de toutes les personnes qui pratiquent ou jouent un match, une arrivée déjà en uniforme et autre.

«Ce n’est pas des contraintes si grandes à appliquer, mais il faut quand même les mettre en place, affirme Bruno Paré. Le format de jeu reste le même pour le moment et on est bien heureux. […] C’est intéressant parce que ça ne dénature pas trop le sport.»

L’International devrait avoir lieu

Parce que le sport s’est déconfiné dans les dernières semaines, l’International de soccer Jean-Yves Phaneuf devrait avoir lieu comme prévu «en principe», souligne le président de l’événement, Bruno Paré.

«On attend l’autorisation finale de Soccer Québec, note-t-il. On est chanceux parce que nous, il est en septembre, donc, on a le temps quand même de se préparer. Étant donné que le tournoi est tellement bien rodé au fil des ans […] tout le monde est prêt pour accueillir les équipes.»

Habituellement, l’International de soccer est reconnu comme le plus gros tournoi au Québec alors qu’il reçoit de 380 à 400 équipes. Cependant, le contexte de la pandémie pourrait jouer sur le nombre d’équipes présentes.

«C’est certain que je ne crois pas qu’on va avoir un tournoi cette année à 400 équipes, réalise M. Paré. Probablement que ça va être réduit un peu. Ça n’empêchera pas de faire un bel événement quand même pour cette année. Les gens qui n’auront pas pu participer à beaucoup de tournois vont peut-être être faire un tournoi plus vers la fin de la saison. Ça peut aussi avoir un effet au niveau des inscriptions.»

Accréditation

Récemment, les Cosmos de Granby ont tenté de se qualifier auprès de Soccer Québec et de Soccer Canada au niveau de la catégorie provinciale. L’organisation a dû déposer des présentations et avoir l’aval de la municipalité pour pouvoir avoir accès, entre autres, à des équipes de niveau AAA.

Pour le moment, les Cosmos ne peuvent valider s’ils ont réussi à répondre à tous les critères de sélection puisqu’ils sont encore en processus d’approbation.

Cette accréditation donnerait le droit à l’organisation de participer à certains niveaux de compétition.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires