Camps de jour: un animateur testé positif à la COVID

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Camps de jour: un animateur testé positif à la COVID
(Photo : Gracieuseté-archives)

COVID. Un des animateurs du Club Vacances Jeunesse (CVJ) a été déclaré positif à la COVID-19, a fait savoir lundi en fin de journée la Ville de Granby.

Les parents des enfants qui ont été en contact avec la personne en question, dont l’identité demeurera confidentielle, seront joints par la direction de la Santé publique. La Ville de Granby a confirmé toutefois au Granby Express que l’animateur œuvrait à l’école secondaire de la Haute-Ville

«Les activités des camps de jour vont se poursuivre à Granby , malgré ce cas-là, a assuré le directeur général, Michel Pinault. Évidemment, toutes les mesures ont été prises avec la Santé publique. Il y aura une communication qui sera faite aux parents. […] Ce cas-là, c’est à souhaiter que ce soit un des seuls au cours de l’été.»

Le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire, Patrice Faucher, a fait savoir que l’animateur est «une personne qui a été en contact avec une personne qui a été testée positive» et qu’il y avait absence de symptômes au moment d’arriver sur le site.

«Quand ils font l’exercice de retracibilité, la personne a été testée à ce moment-là, poursuit-il. Chaque jour, les animateurs et les enfants doivent répondre à quelques questions sur leur état de santé. S’ils présentent des symptômes liés au COVID, ils doivent retourner à la maison. Ils ne restent pas sur les lieux de l’animation.»

La Ville de Granby indique par ailleurs qu’elle a «toujours maintenu des standards sanitaires élevés afin de protéger les enfants et qu’elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour offrir un environnement sécuritaire».

«On va suivre la situation de près, a relaté le maire Pascal Bonin. Granby n’est pas épargnée par la reprise du COVID. On le voit un peu partout. C’est nous qui avons un cas. On va travailler comme d’habitude avec la Santé publique. On va regarder l’évolution de tout ça et on ne ménage pas nos efforts. Continuons d’être disciplinés. Il y a un relâchement, tout le monde le voit au niveau de la population. Je pense que notre secret et notre succès qu’on a eu avec la discipline, il faut revenir à ça tout simplement.»

Pour respecter les exigences de la Santé publique, les parents d’enfants présentant des symptômes doivent communiquer avec le 811. Et pour toute autre question concernant votre enfant, il est possible de communiquer auprès de Vie culturelle et communautaire au 450 361-6081.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des