Plus de 1,8 M$ pour les municipalités et la protection de la biodiversité

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
Plus de 1,8 M$ pour les municipalités et la protection de la biodiversité
(Photo : Granby Express-archives)

ENVIRONNEMENT. Le Fonds des municipalités pour la biodiversité (Fonds MB) de la Fondation de la faune du Québec reçoit 1 875 000 $ du gouvernement du Québec afin d’accélérer les projets de protection de la biodiversité.

Ce financement conjoint du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et de celui des Affaires municipales et de l’Habitation, doit permettre aux villes de déployer un plus grand nombre de projets «notamment au sud, là où la biodiversité est la plus riche, mais également la plus menacée», ajoute le MELCC. Le Fonds MB favorise notamment les projets de restauration de milieux naturels, leur acquisition, la création de parcs et de corridors fauniques et la restauration de milieux naturels.

La Ville de Granby n’a pas encore soumis de demande de financement au Fonds des municipalités pour la biodiversité (Fonds MB), mais y contribue depuis deux ans à hauteur de 32 000 $ par année. Chaque dollar versé par la municipalité a déjà généré des contreparties de 31 %, versées par le Fonds MB. Cette bonification va atteindre les 100 % pour les trois prochaines années, précise Christine Bélanger, gestionnaire principale programmes et développement à la Fondation de la Faune du Québec qui gère le Fonds MB.

La course est lancée

Les municipalités ne devront pas traîner. «La capacité du Fonds n’est pas illimitée. Il reste quelques places» pour celles qui veulent y adhérer, rappelle Mme Bélanger. Pour l’heure, 14 municipalités québécoises en sont membres, dont Granby. Ce sera «premier arrivé, premier servi. La limite est de 625 000 $ par année. On veut prioriser les petites et moyennes municipalités». Sept municipalités sont déjà en attente de confirmation.

Nul doute que Granby réfléchit déjà aux projets qu’elle pourrait soumettre au Fonds MB avant que la concurrence n’y afflue. Serge Drolet est coordonnateur à la division Environnement à la Ville de Granby. Ce dernier est d’ailleurs à peaufiner à l’interne,  le Plan de conservation des milieux naturels de la ville, lequel doit définir les interventions potentielles de Granby sur un horizon de 20 à 30 ans. Ce plan doit être adopté par le conseil d’ici 2021. La Ville pourrait ensuite faire appel au Fonds MB pour la mise en place de corridors de conservation ou pour l’acquisition de terrains afin d’assurer l’interconnectivité des aires de conservation par exemple.

«On a fait l’inventaire de milieux boisés et humides à Granby et complété les audits réglementaires. Chacun des milieux a reçu une cote de 1 à 5. Reste à déterminer les sections qui seront effectivement protégées, explique M. Drolet. Rappelons que 32 % du territoire de Granby est recouvert de milieux naturels.

La Fondation de la Faune collabore avec la Ville et le Zoo de Granby à l’élaboration d’un plan de conservation de quatre parcs nature du territoire granbyen. Ce plan touche une superficie de 190 hectares de forêts, friches et milieux humides. Ceci se fait en dehors du cadre du Fonds MB.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires