Opération délicate au Centre Notre-Dame

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Opération délicate au Centre Notre-Dame
Les quatre cloches reprendront leur place au sommet du bâtiment transformé en centre communautaire au courant de l'été 2021. (Photo : Gracieuseté-Ville de Granby)

MUNICIPAL. Une opération peu commune a attiré récemment quelques badauds aux abords du Centre Notre-Dame. Les quatre cloches de l’ex-église de la rue Principale ont été retirées de leur socle lors de manœuvres complexes visant à permettre la réparation de la toiture du clocher.

À l’aide d’une grue opérée par une firme spécialisée, les imposantes cloches ont été déposées au sol en toute sécurité le temps de corriger l’actuel toit du clocher. Photo: Gracieuseté

«Dans le cadre de la transformation de l’église en Centre Notre-Dame, il y a certains travaux qui ne sont pas encore complétés et qui sont inclus dans le projet original. Dans ce cas-ci, c’est de refaire la couverture du clocher et la Ville a choisi de retirer l’ensemble de la quincaillerie métallique et les cloches pour que les travaux puissent se faire à l’automne», a expliqué Manuel Cabana, ingénieur de projets à la Ville de Granby.

À l’aide d’une grue opérée par une firme spécialisée, les imposantes cloches ont été déposées au sol en toute sécurité le temps de corriger l’actuel toit du clocher. Et une fois les travaux complétés, les quatre cloches reprendront leur place au sommet du bâtiment transformé en centre communautaire au courant de l’été 2021.

«On va demander une étude préliminaire d’un expert ou d’un architecte pour établir la meilleure méthode de réinstallation parce que la structure (qui accueille les cloches) est autoportante. Ça prend une expertise en acoustique pour que le son soit bon et qu’il n’y ait pas trop de vibrations transmises à la structure», a indiqué M. Cabana.

Selon le porte-parole de la Ville, la délicate manipulation s’est bien déroulée puisqu’aucune pièce n’était ancrée dans la toiture ou le clocher.

«À l’œil, les cloches sont en bon état. Au niveau métallurgique, il n’y a pas grand-chose d’abîmé. Elles semblent encore bonnes. C’est surtout le système d’attaches qui est rendu trop vieux et qui a besoin d’être remplacé.»

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des