Hockey senior: les Bisons attendent toujours le début de la saison

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Hockey senior: les Bisons attendent toujours le début de la saison
L'entraîneur-chef des Bisons de Granby, David Lapierre (à droite sur la photo). (Photo : GranbyExpress-archives)

HOCKEY. «Le hockey senior, comme on dirait, c’est un lac tranquille pour les joueurs et les entraîneurs parce qu’on attend de voir ce qui va se passer. Par contre, c’est sûr que c’est vraiment un tourbillon d’information et de réunions au sein de la ligue à savoir comment on va parvenir à avoir une saison.»

L’entraîneur-chef des Bisons de Granby, David Lapierre, ne peut toujours pas confirmer à quel moment son équipe pourra renouer avec la glace. Camp d’entraînement, saison régulière, présence de spectateurs. Dans un communiqué émis la semaine dernière, la LHSAAAQ a confirmé vouloir amorcer sa saison 2020-2021(22 parties) le 30 octobre prochain avec une limite de 250 spectateurs.

«Pour le hockey senior, pour nos Bisons présentement, c’est juste de garder un contact avec nos joueurs, mais malheureusement, on n’arrive pas à leur donner des informations parce que comme tout le monde, on est en attente de voir qu’est-ce qui se passe et comment on va réagir. […] Mais par contre, on a tous hâte que ça recommence.»

Bien que des joueurs demandent de fouler de nouveau la patinoire voire même de jouer des matchs intraéquipes, David Lapierre ne peut leur donner son aval puisque tout n’est pas encore décidé quant au déroulement des prochaines activités.

«Pour l’instant, on est vraiment dans l’observation pour suivre les règlements de la santé publique et ne pas mettre personne en danger, admet-il. Donc, on est vraiment à l’étude et en attente de savoir comment on va gérer les prochains mois.»

Une équipe robuste et unie

Lorsque les coups de patin reprendront, l’entraîneur-chef des Bisons s’attend de voir une équipe rapide, robuste et qui sera unie. Et il n’hésite pas à dire que le niveau de jeu a augmenté dans le circuit au cours des dernières années.

«C’est sûr qu’on a essayé de repêcher des joueurs qui avaient de l’expérience quand même de haut niveau et en même temps, qui étaient rapides et qui avaient un bon sens du jeu, confie David Lapierre. C’est vraiment des choses sur lesquelles on mettait notre priorité. Ce qu’on voulait, c’était de greffer vraiment un défenseur de haut niveau et d’expérience au repêchage. On a réussi à s’entendre avec lui (Michael Frantangelo) et ça va vraiment être un leader dans notre équipe.  À partir de ce moment-là, on s’est concentré par la suite à aller chercher des joueurs de haut niveau.»

Est-ce que le pilote de la formation granbyenne anticipe un jeu moins robuste en raison de la pandémie au moment où la saison reprendra?

«On souhaite que les règles soient en place par rapport à notre ligue à nous pour qu’on puisse vraiment exercer le jeu physique, souligne David Lapierre.  Parce que c’est quand même un attrait de notre ligue qui est divertissant pour les spectateurs.  […] Ce qu’on préconise comme ligue, c’est une ligue qui a beaucoup de talent, de très bons joueurs de hockey, de la vitesse, mais qu’il y a de la robustesse aussi. Si cet aspect-là, on ne peut pas le pratiquer

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des