COVID-19: le milieu événementiel se mobilise

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
COVID-19: le milieu événementiel se mobilise
(Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

SOLIDARITÉ. Des réorientations de carrière, des programmations reportées ou annulées, des mises à pied, des projets artistiques repoussés.  Les travailleurs et les travailleuses de l’événementiel et du milieu de la scène en arrachent depuis la mi-mars. D’ici la relance, les artisans passent en alerte rouge pour éveiller le grand public aux conséquences négatives de la COVID-19 sur leur industrie.

En cette journée pancanadienne #ÉCLAIRONSLESSCÈNES, le milieu artistique granbyen lance un véritable cri du coeur à la population.

«En  temps normal, au mois de septembre, on invite les médias et le public à venir en salle pour le dévoilement de notre nouvelle programmation. Malheureusement, cette année, je n’ai pas de programmation à vous présenter et je n’ai aucun artiste à vous dévoiler», a déclaré Dany Giard, agent de communication au Palace de Granby. «Ça fait déjà six mois que la salle du Palace n’a pas accueilli de public et personne ne peut prévoir le moment où on sera en mesure de le faire à nouveau», a ajouté le porte-parole du Palace.

Martin Gougeon, du Théâtre de l’Ancien Presbytère. Photo: GranbyExpress-Éric Patenaude

Selon une récente étude sur contribution économique des diffuseurs des arts de la scène à l’économie du Québec, chaque mois d’inactivité engendrerait des pertes de revenus de 7 M$ chez les diffuseurs pluridisciplinaires comme le Palace de Granby, a évoqué M. Giard lors d’un point de presse, cet après-midi.

À cette nouvelle réalité économique provoquée par le virus s’ajoute aussi le volet ressources humaines. Seulement pour le diffuseur de la rue Principale, pas moins de 15 travailleurs spécialisés dans les arts de la scène sont en attente depuis mars dernier. «La grande majorité des travailleurs de l’événementiel sont sans travail tandis que d’autres ont vu leurs heures diminuer de beaucoup», a mentionné Dany Giard.

Outre des artisans du Palace, des membres du Festival international de la chanson de Granby et Martin Gougeon, du Théâtre de l’Ancien Presbytère, ont également joint le mouvement de mobilisation.

«Je n’ai pas remis les pieds en salle de répétition depuis le mois de mars 2020 et mon prochain mandat a été déplacé en mars 2021, soit un an plus tard. C’est un mandat super le fun avec l’Orchestre symphonique de Montréal dans une salle de 2000 places. Honnêtement, j’ai de grands doutes qu’on va pouvoir accueillir 2000 jeunes pour écouter un concert», a manifesté le comédien Martin Gougeon.

«À quel moment on va pouvoir être assis dans une salle à distanciation raisonnable pour que ce soit rentable pour une salle de spectacles?  Quand est-ce qu’on va pouvoir être sur scène (pour les acteurs) à moins de deux mètres?» «On vous remercie de continuer de suivre les règles de la Santé publique et on vous supplie de le faire pour vous et vos proches», a conclu le patron du Théâtre de l’Ancien Presbytère.

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires