COVID-19: pas question de déplacer le centre de dépistage de Bromont vers Granby

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
COVID-19: pas question de déplacer le centre de dépistage de Bromont vers Granby
Le président directeur général du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, Dr Stéphane Tremblay, et le directeur de la DSP de l’Estrie, Dr Alain Poirier, ont fait le point sur la situation de la pandémie dans notre région, cet après-midi, en conférence de presse. (Photo : tirée de Facebook)

SANTÉ. La Direction de la santé publique (DSP) de l’Estrie n’envisage pas l’ouverture d’un centre de dépistage sept jours/semaine à Granby et ne voit pas la pertinence de déplacer le centre de dépistage sans rendez-vous de Bromont vers Granby.

Le président directeur général du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, Dr Stéphane Tremblay, signale que les heures d’ouverture du centre de dépistage de Granby ont été bonifiées pour offrir des plages de rendez-vous les mardis, mercredis, jeudis et vendredis, de 9 h 30 à 14 h, à compter du 20 octobre.

«Si la situation se dégrade et qu’il y a une réelle nécessité, on fera du dépistage 7/7 jours à Granby, mais ce n’est pas le cas présentement», insiste-t-il.

Dr Tremblay ajoute que les trois éclosions au Centre hospitalier de Granby (CHG) et l’éclosion chez Équipe Sarrazin, une entreprise agricole de la Haute-Yamaska, sont sous contrôle. Aucun nouveau cas de transmission de la COVID-19 n’y a été rapporté au cours des 24 dernières heures.

Si le dépistage dans les centres avec ou sans rendez-vous est la partie de l’iceberg la plus visible, il se fait également beaucoup de dépistage dans les écoles, les entreprises et les établissements de santé, assure le PDG du CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

Le directeur de la DSP de l’Estrie, Dr Alain Poirier, précise par ailleurs qu’il y a eu un dépistage systématique à la Résidence du Mont, où on signale 16 nouveaux cas dans la mise à jour de ce matin. Pas moins de 27 résidents et cinq employés de cet établissement pour aînés de Granby ont contracté la COVID-19 à ce jour.

«Une équipe en prévention et contrôle des infections est également présente à la Résidence du Mont pour donner un coup de main au personnel en place», précise Dr Poirier.

On reste en zone orange

La DSP de l’Estrie révèle que son organisation assure le suivi de 37 éclosions sur le territoire estrien où les dernières statistiques font état de 47 nouveaux cas pour un total de 2354.

«Il n’y a pas eu de décès dans notre région depuis le 6 octobre, c’est-à-dire depuis 13 jours», indique-t-il.

Dr Poirier laisse entendre que la DSP de l’Estrie maîtrise la situation et que son organisation est en mesure de réaliser les enquêtes requises dans un délai de 24 heures.

«Après discussion avec les gens du ministère de la Santé, le week-end dernier, nous avons convenu qu’il n’y avait pas lieu de faire passer l’Estrie au palier rouge», ajoute Dr Poirier.

Dans un autre ordre d’idée, Dr Tremblay reconnaît que le CIUSSS de l’Estrie – CHUS a dû délester certaines activités au fil des mois et n’a pas encore été en mesure de reprendre l’ensemble de ses activités. Les priorités sont établies par un comité de coordination régional, de concert avec le ministère de la Santé.

«Nous avions déjà un défi au niveau des ressources humaines avant la pandémie et le problème reste entier»,  précise-t-il.

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires