CoopéRégions veut accompagner les patients des régions

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
CoopéRégions veut accompagner les patients des régions
Éric Côté, coordonnateur des bénévoles chez Accordailles. (Photo : Gracieuseté)

SANTÉ. Il n’est pas coutume de voir Montréal desservir les régions et pourtant c’est bien l’objectif que s’est donné l’organisme les Accordailles du Plateau Mont-Royal.

L’organisme qui œuvre depuis près de 40 ans dans l’accompagnement des aînés tend aujourd’hui la main aux régions de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Mauricie et maintenant de la région de Granby, avec son projet CoopéRégions.

L’initiative permet d’accompagner les personnes de 50 ans et plus qui doivent se rendre dans un hôpital de Montréal pour recevoir un traitement qui n’est pas disponible sur leur territoire. Les bénévoles des Accordailles vont alors venir chercher les patients à la gare de train, d’autobus ou les attendre à l’hôpital, pour les accompagner et les guider à travers la ville et leurs soins.

La demande augmente

«On s’est rendu compte que la demande est un peu partout ». Les activités ont été quelque peu ralenties par la pandémie, mais ont repris depuis quelques semaines, affirme Éric Côté qui est depuis sept ans coordonnateur des bénévoles chez Accordailles et le chargé de projet de CoopéRégions. L’organisme n’est pas en mesure de défrayer les coûts du transport des patients, mais se charge de les recevoir et de leur trouver un endroit où dormir, le cas échéant. «On ne peut pas aller les chercher à la maison. Souvent, ils viennent en voiture, ou en autobus. Ils sont parfois logés aux hôtelleries du cancer qui offrent des navettes et le bénévole monte avec eux. C’est important pour nous ce qui se passe ailleurs au Québec. C’est rare des organismes à Montréal qui font un projet pour d’autres régions. En Abitibi, ils étaient bien impressionnés», explique Éric Côté, qui a l’intention d’effectuer une tournée des régions, le temps venu.

CoopéRégions épaule notamment des patients atteints du cancer qui doivent recevoir des traitements de radiothérapie et de chimiothérapie. «Il y a des gens qui ne venaient pas et qui viennent maintenant parce qu’il y a quelqu’un pour les accueillir. Des fois juste pour leur rendez-vous. D’autres fois, ils sont là pour plus d’une journée en raison de la nature de leurs traitements. On les accompagne à chaque instant.»

Ce projet interrégional d’accompagnement est soutenu par une équipe de quinze bénévoles qui offrent une aide morale aux patients qu’ils épaulent. «Souvent des stagiaires en soins infirmiers et en travail social», précise Éric Côté. L’organisme effectue chaque année près de 1 000 accompagnements pour les résidents du quartier du Plateau Mont-Royal. Depuis son lancement, CoopéRégions a accueilli près d’une quarantaine de personnes des différentes régions de la province. « On est les seuls à faire un projet comme ça, ça fait un an et demi que je suis là-dessus. En ouvrant à d’autres régions du Québec, c’est sur qu’il va en avoir de plus en plus et on est prêts à ça. On commence à avoir des appels de la Haute-Yamaska, des gens qui s’informent. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires