Remboursement des appareils à pression positive continue demandé

Photo de Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Par Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Remboursement des appareils à pression positive continue demandé
(Photo : Deposit photos)

SANTÉ. Il y a exactement un an, lors d’une motion adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale, le gouvernement s’était engagé à former un comité constitué du ministère de la Santé et des Services sociaux, de médecins, de gestionnaires et de l’Association des Pneumologues pour élargir le remboursement des appareils à pression positive continue (CPAP), permettant de traiter l’apnée du sommeil. Mais, depuis cette date, «rien n’a été fait» déplore l’Association pulmonaire du Québec (APQ).

«En revanche, la souffrance des patients dans l’attente, elle, n’a pas disparu. Certains doivent vivre avec les conséquences désastreuses de l’absence de traitement. Parmi elles, on peut citer le diabète, l’hypertension ou encore la dépression. Chaque semaine, l’APQ reçoit plus de 50 appels de ces patients doublement lésés. Certains nous ont confié avoir perdu leur emploi tellement leur fatigue est intense au quotidien», rapporte l’APQ qui estime que les coûts annuels engendrés par l’absence de traitement s’élèvent à 5,9 milliards $.

«Les provinces voisines remboursent le coût de l’appareil, totalement ou partiellement. Au Québec, qu’attendez-vous?», questionne-t-on.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires