Dépenses admissibles pour les travailleurs autonomes

Par Julien Gauthier
Dépenses admissibles pour les travailleurs autonomes
(Photo : GranbyExpress)

La saison des impôts approche à grands pas. Voici quelques informations pertinentes pour aider les travailleurs autonomes à s’y préparer convenablement.

Dans certains cas, les travailleurs autonomes ne connaissent pas toujours les déductions possibles pour leur déclaration annuelle d’impôts.

Des exemples?

– Publicité

– Repas, cadeaux, hôtel (admissible à 50 %)

– Créances irrécouvrables

– Assurances

– Intérêts et frais bancaires

– Taxes d’affaires, licences, permis

– Fournitures de bureau

– Honoraires professionnels

– Loyer

– Réparation et entretien

– Services publics

– Livraison, poste

Évidemment, les dépenses peuvent varier selon le type de métier, mais cet exemple peut certainement vous aider.

 

De plus, lorsque vous travaillez à partir de la maison, il y a beaucoup de frais que vous pouvez déduire sur votre déclaration de revenus. N’oubliez pas que chaque petit détail peut faire la différence sur le montant d’impôts à payer à la fin de l’année.

Parmi les dépenses admissibles, notons:

– Nouvel ordinateur (acquis pour le travail)

– Hydro-Québec

– Facture internet

– Téléphone ou cellulaire

– Logiciels (ex. : Zoom, Office, etc.)

– Frais de loyer ou intérêts hypothécaires

– Prime d’assurance habitation

Si vous avez un conjoint qui travaille aussi à la maison, vous pouvez vous séparer les frais entre vous pour un total de 100 %.

Le pourcentage admissible varie normalement entre 15 et 35 %, selon l’espace occupé par votre bureau.

 

 

Cynthia Savard, comptable chez Les Conseillers & Associés 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires