Maison Oxygène des Yamaska: une nouvelle ressource pour les pères en détresse enfin ouverte

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Maison Oxygène des Yamaska: une nouvelle ressource pour les pères en détresse enfin ouverte
Pour la première des trois phases, la Maison Oxygène des Yamaska dispose présentement de deux chambres pouvant accueillir deux familles (pères et enfants). À son plein potentiel et avec l'aide des bailleurs de fonds gouvernementaux, la ressource espère héberger sept familles. (Photo : Gracieuseté-Ressource pour hommes de la Haute-Yamaska)

COMMUNAUTÉ. Après avoir décidé de retirer son projet d’habitation père-enfant sur la rue Déragon en raison de l’opposition de citoyens, Ressource pour hommes de la Haute-Yamaska (RHHY) peut dire mission accomplie. Sa nouvelle ressource d’aide, la Maison Oxygène des Yamaska, est fin prête à recevoir des individus dans une résidence qui respecte le zonage municipal à Granby.

Alors qu’on soulignait la Journée internationale de l’homme (19 novembre), Ressources pour hommes de la Haute-Yamaska a tiré profit de la symbolique du jour pour lancer les activités de la Maison Oxygène des Yamaska. La 14e ressource du genre à se greffer au Réseau des Maisons Oxygène.

Située dans le secteur de l’école Ave Maria, la maison d’aide tend la main aux pères de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi éprouvés par une situation de détresse à la recherche d’hébergement, d’accompagnement et de sécurité pour leurs enfants.

«C’est sûr que nous avions une expertise en aide auprès des hommes, mais pas en hébergement ou pour les papas, c’est là qu’on a approché le Réseau des Maisons Oxygène qui, après étude, a accepté de nous prendre dans leur groupe. Par la suite, le projet est devenu sérieux parce qu’on bénéficiait de l’expertise d’un réseau», a indiqué le directeur général de RHHY, Stéphane Prévost.

Le directeur général de Ressource pour hommes de la Haute-Yamaska, Stéphane Prévost, a dévoilé les détails de la Maison Oxygène des Yamaska, cet avant-midi, en présence de la responsable de la ressource d’hébergement pour pères et enfants, Jessica Brouillette. Photo:GranbyExpress-Éric Patenaude

Trois ans plus tard, la Maison Oxygène des Yamaska a pignon sur rue. Pour la première des trois phases, l’endroit dispose présentement de deux chambres pouvant accueillir deux familles (pères et enfants). À son plein potentiel et avec l’aide des bailleurs de fonds gouvernementaux, la ressource espère héberger sept familles.

Plus de détails à venir…

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires