Granby: écho du conseil municipal

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Granby: écho du conseil municipal
Le Centre culturel France-Arbour. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

MUNICIPAL. Voici quelques points qui ont été abordés récemment par les élus municipaux granbyens.

Espaces éphémères: remboursement

L’animation des espaces éphémères et des terrasses au centre-ville au cours de la saison estivale et automnale a engendré des dépenses de 84 000 $ pour Commerce Tourisme Granby région (CTGR).  Comme prévu à l’entente initiale, la Ville a autorisé le remboursement de 50 000 $ à CTGR.

SERY: protocole revu

Confronté à une hausse des demandes de soutien pour les nouveaux arrivants, Solidarité ethnique régionale de la Yamaska (SERY) verra son financement municipal revu à la hausse. En séance du conseil, les élus ont adopté une nouvelle résolution accordant un montant de 25 000 $ à l’organisme pour les années 2020, 2021 et 2022.

Cette somme servira à financer un service d’aide à l’intégration des jeunes personnes immigrantes.

Centre culturel France-Arbour: contrat accordé

Le remplacement des fenêtres du Centre culturel France-Arbour sera sous la responsabilité du Groupe Drumco Construction inc. L’entreprise de Drummondville a déposé la plus basse soumission, soit pour un montant de 794 880 $. Quatre autres concurrents ont présenté des propositions pour cet appel d’offres, dont l’une se chiffrait à plus d’un million de dollars.

Jardins Montplaisant relocalisés

Appelé à déménager en raison de l’acquisition du terrain par la Ville de Granby en vue de la construction d’une future école primaire, le jardin communautaire «Jardins Montplaisant» poursuivra ses activités sur le terrain du Collège Mont-Sacré-Cœur. L’achat récent par la Ville de plus de 2 millions de pieds carrés sur le site du Collège permettra de relocaliser la centaine de jardiniers membres de l’organisme sans but lucratif.

«Les jardins sont très populaires et on veut s’assurer de les redonner à la population. C’est ça l’esprit de l’acquisition du Mont-Sacré-Cœur. Pour moi, c’est un lieu exceptionnel, mais qui doit appartenir à tout le monde d’une façon communautaire», a fait savoir le maire Pascal Bonin.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires