Transactions immobilières en progression en octobre

Photo de Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Par Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Transactions immobilières en progression en octobre
(Photo : GranbyExpress-archives)

IMMOBILIER. Chaque mois, le Registre foncier du Québec offre des statistiques afin de dégager les grandes tendances immobilières. On y apprend, en octobre 2020, que le marché immobilier a été très dynamique en enregistrant un nombre de transactions immobilières en progression.

Le nombre de ventes a connu une hausse importante de 40,4 % par rapport à octobre 2019. De plus, le nombre de transferts de propriété et d’hypothèques a augmenté respectivement de 32,0 % et de 21,2 %.

Quant à l’indice de difficultés financières, il est bas, avec un recul de 40,1 %. On constate une diminution marquée, en lien avec les mesures mises en place (report du paiement des taxes municipales dans certaines villes, mesures d’allègement des prêteurs hypothécaires, etc.). Ainsi, d’avril à octobre 2020 inclusivement, l’indice de difficultés financières a diminué de 33,1 % par rapport à la même période l’an dernier.

Les données montrent une croissance des ventes dans l’ensemble des régions. On trouve en tête de liste les Laurentides et la Côte-Nord qui ont respectivement connu une augmentation de 69,1 % et de 60,8 %. La hausse du nombre de ventes pour la région de Montréal a été de 8,5 %.

Par plage de prix de vente, dans la catégorie « moins de 250 000 $ », la Côte-Nord obtient la plus forte croissance avec un taux de 65,4 %, tandis que Montréal et Laval ont connu respectivement un recul de 19,0 % et de 15,9 %.

Ce sont les régions de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et du Centre-du-Québec qui se démarquent dans la catégorie « 250 000 $ à 500 000 $ » avec une progression de près de 156 % pour la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et de près de 153 % pour le Centre-du-Québec, Montréal ayant un léger repli de 1,2 %.

C’est l’Outaouais qui domine dans la dernière catégorie, celle de « plus de 500 000 $ », avec un accroissement de 155,9 %.

Enfin, pour le marché hypothécaire, la région des Laurentides se démarque avec une hausse de 35,9 %, suivie de l’Estrie avec 32,5 %.

 

Données par région (nombre de ventes)

Régions administratives Octobre 2019 Octobre 2020 Variation
01 – Bas-Saint-Laurent 464 679  +46,3 %
02 – Saguenay–Lac-Saint-Jean 537 795  +48,0 %
03 – Capitale-Nationale 1 224 1 862  +52,1 %
04 – Mauricie 542 784  +44,6 %
05 – Estrie 747 1 097  +46,9 %
06 – Montréal 2 798 3 035    +8,5 %
07 – Outaouais 1 065 1 632  +53,2 %
08 – Abitibi-Témiscamingue 322 399  +23,9 %
09 – Côte-Nord 120 193  +60,8 %
11 – Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 255 320  +25,5 %
12 – Chaudière-Appalaches 972 1 334  +37,2 %
13 – Laval 679 855  +25,9 %
14 – Lanaudière 1 146 1 804  +57,4 %
15 – Laurentides 1 898 3 209  +69,1 %
16 – Montérégie 3 378 4 659  +37,9 %
17 – Centre-du-Québec 487 703  +44,4 %
Total 16 634 23 360  +40,4 %
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires