Club Triathlon Trizone: une saison de triathlon qui ne passera pas à l’histoire

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Club Triathlon Trizone: une saison de triathlon qui ne passera pas à l’histoire
Les temps sont durs au Club Triathlon Trizone de Granby qui a vu ses inscriptions diminuer de moitié depuis l'entrée en scène de la COVID-19. (Photo : GranbyExpress-archives)

SPORTS.  Annulation d’épreuves, baisse du taux d’adhésion et de la motivation chez certains triathlètes, sessions d’entraînement repoussées pour une durée indéterminée. La saison du Club Triathlon Trizone (CTT), de Granby, ne passera pas certes à l’histoire. On rêve déjà à 2021, selon le président de l’organisation, Christian Fontaine.

Comme bien des clubs sportifs, les plans de saison du CTT ont été mis sens dessus dessous avec la résiliation quasi complète du calendrier 2020  de Triathlon Québec. Une seule épreuve, soit celle du TriMemphrée de Magog présentée septembre dernier, s’est retrouvée à l’horaire des membres du club. Une expérience somme toute satisfaisante pour ceux et celles qui ont pris le départ après avoir vu leur période d’entraînement être arrêtée lors du confinement de mars dernier.

«C’était bien organisé dans le contexte et spécial à la fois en raison de l’absence de spectateurs et d’invités (…). On a dû mettre notre masque jusqu’à l’arrivée au bord de l’eau et une fois dans l’eau, on l’enlevait puis on partait faire notre course. Et au fil d’arrivée, on remettait notre masque», raconte Christian Fontaine qui a lui-même pris le départ du TriMemphré.

Mais depuis, tout est au beau fixe au sein du CTT avec l’entrée de l’Estrie en zone rouge. Les entraînements de spinning à l’Interplus et les sessions de natation en groupe à la piscine Miner sont ajournés jusqu’à nouvel ordre.

«Nous, notre saison d’entraînement commence à l’automne et pour le moment, tout est freiné. On regarde pour des entraînements virtuels, mais c’est moins intéressant que de s’entraîner en groupe», allègue le président du Club Triathlon Trizone.

Alors que tous espèrent un retour à une certaine normalité dès que possible, le CTT fait face à une démotivation à l’intérieur de ses rangs. Une retombée négative de la COVID-19.

«C’est difficile comme club de motiver nos gens et d’aller chercher du membership. Nos inscriptions ont diminué de moitié par rapport à l’an passé», laisse entendre M. Fontaine.

Lors d’une saison normale, le CTT accueille généralement 50 triathlètes.

«Pour notre recrutement, habituellement, on organise des événements et des partys. Ça aide aussi à motiver notre monde, mais en contexte de zone rouge, tout est annulé.»

Saison 2021

Réduit à l’inactivité ou presque cette année, le Club Triathlète Trizone se tourne déjà vers 2021. Présent dans l’entourage du club depuis sa fondation il y a dix ans, Christian Fontaine anticipe une saison plus coutumière pour l’an prochain.

«D’après moi, les courses vont être au rendez-vous (…). C’est possible de faire triathlon en période de pandémie tout en respectant les normes sanitaires. Et on a vu qu’en été, il y a beaucoup moins de transmission (du virus). J’ai l’impression qu’on va avoir un calendrier complet l’été prochain. Mais il faut s’attendre que tout se fasse sans spectateurs.»

Triathlon Québec dévoilera officiellement son calendrier le 1er décembre 2020.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires