Une poignée de dollars pour voir le show des amis du week-end

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Une poignée de dollars pour voir le show des amis du week-end
Les amis du week-end, Mathéo Ourtilane et Pal Green Masse. (Photo : Gracieuseté)

COMMUNAUTÉ. Quand l’argent n’est plus là, pourquoi ne pas faire appel à sa créativité pour tenter de boucler le budget d’un service de répit. C’est ce qu’a fait Pal Green Masse qui côtoie Mathéo Ourtilane, un jeune garçon de 8 ans vivant avec un trouble du spectre de l’autisme. À défaut d’avoir le soutien du CLSC, Pal propose un spectacle virtuel bénéfice afin que les comparses du week-end puissent continuer à se voir. Lancée sur le web la veille de Noël, la prestation musicale sera encore offerte pour un certain temps dans l’unique but d’amasser le plus d’argent possible.

Avec un peu plus de 1400 $ dans la cagnotte à ce jour alors que l’objectif était de récolter 5010 $ d’ici le 11 janvier, Pal Green Masse continue d’espérer. Pour ce faire, Pal allonge sa campagne de sociofinancement. Pour l’animatrice à la maison des Jeunes La Barak de Granby, il est hors de question qu’un enfant de 8 ans fasse les frais de technicalités administratives.

«Depuis samedi dernier (2 janvier), je n’ai pas reçu de contributions. C’est au ralenti. Mais avec le couvre-feu jusqu’au 8 février, je peux prolonger d’un mois. Plus on en parle de mon show, tant mieux pour moi et Mathéo», explique Pal Green Masse qui accompagne le garçon depuis deux ans.

Le duo de fin de semaine filait le parfait bonheur jusqu’au jour où Facil, originaire de l’Algérie, est débarqué au pays pour venir rejoindre sa conjointe, Annick Saint-Laurent, et son fils. Aux yeux du CLSC de Granby, considérant l’arrivée du père, la mesure d’accompagnement et de gardiennage offert à Mathéo n’avait plus sa raison d’être puisque le paternel pouvait s’occuper de son enfant dorénavant. Une décision qui est tombée en novembre dernier.

«Le CLSC me payait pour accompagner Mathéo et comme il a des besoins particuliers, on ne peut pas arrêter le service de répit du jour au lendemain. Ces parents aussi ont le droit de se reposer», raconte Pal Green Masse. «Sur le plan humain, ça me fait de la peine. C’est pas une finalité en soi, mais je vais avoir des décisions à prendre si jamais l’argent ne rentre pas.»

Pour l’instant, avec les quelque 1400 $ déjà récoltés, le service de répit sera déboursé pour le mois de février. Et la suite? Tout dépendra de l’issue de la cueillette de fonds auprès du grand public, précise Pal qui souhaite recueillir suffisamment d’argent pour soutenir le garçon jusqu’à l’ouverture des camps de jour, l’été prochain.

Ne reculant devant rien, Pal Green Masse s’est mis à l’ouvrage avec quelques amis musiciens pour monter un spectacle virtuel d’une soixantaine de minutes composé d’une douzaine de pièces musicales, de vidéos et de moments inédits.

Témoin des progrès de son garçon, Annick Saint-Laurent n’a que de bons mots à l’égard de «la grande amie». «Pal, c’est une personne-ressource d’une grande importance pour Mathéo. Elle est loin d’être une gardienne, c’est un membre de notre famille. Et s’il m’arrivait quelque chose, je n’hésiterais pas à lui confier mon fils.»

Pour visionner le spectacle J’ai «show» pour Mathéo: vipcozytunes.wixsite.com/jaishowpourmatheo

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires