Suppression de la prime aux voyages non essentiels: la députée Andréanne Larouche propose de modifier la loi

Par Godlove Kamwa
Suppression de la prime aux voyages non essentiels: la députée Andréanne Larouche propose de modifier la loi
La députée bloquiste Andréanne Larouche. (Photo : Granby Express-archives)

POLITIQUE. Le Bloc Québécois et la députée de Shefford, Andréanne Larouche, sont convaincus que le NPD et les conservateurs accepteront de procéder rapidement à un court amendement législatif à la loi C-4 sur la prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) si le gouvernement rappelle le Parlement.

Selon le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, «le premier ministre hésite à régler tout de suite et clairement le grave problème de la prime au voyage de 1 000 $ qui découle de cette loi» malgré la volonté louable de remédier à la situation.

Face aux critiques contre le versement de la PCMRE aux personnes de retour d’un voyage d’agrément, Justin Trudeau a promis plus tôt de rectifier le tir sans donner plus de détails. Il a précisé que  l’objectif n’avait jamais été d’envoyer un chèque à ceux qui décident de partir en voyage, à l’encontre des avis de la santé publique.

«La façon la plus rapide et efficace de procéder est un court amendement législatif à la loi C-4 qui réserve la prestation (PCMRE) uniquement en cas des déplacements essentiels. Cela exclut évidemment les vacances», a tranché la députée de Shefford, Andréanne Larouche, selon un communiqué de son bureau. Elle précise que le rappel du Parlement peut se faire avec moins de 50 députés présents afin d’adopter une motion sur les procédures pour une durée de 24 heures et ensuite voter une loi. «Je n’imagine pas que quiconque voudra profiter de la situation pour soutirer des gains partisans».

L’élue de Shefford estime que la solution du Bloc évite au gouvernement «un règlement unilatéral» ou de «pelleter vers l’avant la solution jusqu’au moment des impôts à la fin avril».

Manque de leadership 

«Non seulement le gouvernement de Justin Trudeau a manqué de leadership depuis mars et suscité une vive inquiétude au Québec, mais il n’était pas du tout préparé à livrer les vaccins en quantité et en temps opportun, ce que dénoncent les experts en santé», a expliqué Yves-François Blanchet dans le communiqué. Les bloquistes reprochent à Ottawa d’avoir réagi trop tard lors de l’apparition de la nouvelle variante du coronavirus au Royaume-Uni et de n’avoir pas été rigoureux dans les contrôles auprès des voyageurs.

Andréanne Larouche exhorte le gouvernement Trudeau à réduire les passages aux frontières aux déplacements essentiels, à demander des tests au départ et à l’arrivée et à « superviser lui-même de façon étroite les quarantaines.»

«Il faut qu’Ottawa, comme les États-Unis et l’Europe, impose le remboursement des billets à des compagnies aériennes qu’il s’apprête à aider généreusement. Il est inacceptable que des gens qui ont acheté de bonne foi un voyage pour leur famille, avant même la pandémie, se fassent dire de renoncer au voyage et à l’argent», a-t-elle plaidé sur les vols annulés, assurant les libéraux de la collaboration sincère du parti.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires