Pratique d’activités sportives intérieures: vers une fin de saison précipitée pour le sport structuré?

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Pratique d’activités sportives intérieures: vers une fin de saison précipitée pour le sport structuré?
À Hockey Estrie, la date de fin de saison associative a été fixée au 30 avril 2021 en Estrie.

SPORTS. Alors que des organisations sportives attendent avec impatience le plan de match du gouvernement à propos de la reprise des activités dans les complexes intérieurs, d’autres lancent déjà la serviette. Est-ce que les jeunes d’ici pourront patiner ou s’exercer en gymnase prochainement? La question demeure entière.

Dans le milieu du hockey mineur en Estrie, les annonces d’annulation de saison se font de plus en plus nombreuses. Après Hockey Bois-Francs à la fin janvier, la Ligue de hockey Orford Saint-François a fait le choix à son tour de faire un trait sur l’actuelle saison, la semaine dernière. Et d’autres pourraient possiblement suivre prochainement  si les nouvelles tardent à venir.

«Hockey Estrie laisse la possibilité aux associations de hockey mineur, qui ont encore la possibilité d’avoir accès à leur infrastructure, d’offrir des activités dans le cadre qui serait alors établi par Hockey Québec advenant un retour au jeu», a fait savoir le directeur de Hockey Estrie, Jasmin Gaudet, dans un échange de courriels.

Mais tout dépendra de la position du gouvernement Legault, a ajouté M. Gaudet.

Le feu vert pour un retour au jeu ne garantit pas pour autant une relance. Toute la question du maintien en opération des arénas fera également partie de la réflexion qu’auront à faire les municipalités qui gèrent ces installations.

«Nous ne demandons pour le moment aucun arrêt de la pratique du hockey régionalement. L’organisation de ligues structurées comme à l’habitude ne pourra être faite avec le peu de semaines restantes», a précisé le porte-parole de Hockey Estrie.

Pour l’actuel calendrier, la date de fin de saison associative a été fixée au 30 avril 2021 en Estrie. Quelle sera la suite? Les responsables des associations de hockey mineur estrien pourraient en avoir un bon aperçu le 24 février prochain lors d’une rencontre au sommet avec la haute direction d’Hockey Estrie.

À la Ville de Granby, on assure suivre la situation de près tout comme les jeunes sportifs de la zone rouge qui rêvent de renouer avec leur sport.

«Une fois les annonces connues, les fédérations vont faire connaître leurs orientations et localement, les associations vont se positionner. Dans notre cas, les décisions ne sont pas prises encore. Ça va dépendre des annonces et des orientations de la Santé publique et des fédérations pour le volet du sport structuré. Au niveau des ligues d’adulte, encore là, on va attendre. Mais si la Santé publique l’autorise, elles vont pouvoir revenir», a affirmé Patrice Faucher, directeur au service des loisirs, de la culture et du développement social à la Ville de Granby.

Et dans l’éventualité où le hockey mineur ne pourrait reprendre le collier, la Ville n’exclurait pas la faisabilité d’offrir du patinage libre au Complexe sportif Léonard-Grondin comme elle l’a fait avant la période des Fêtes.

«À temps normal, nos installations ferment au début mai. Peut-être qu’on va prolonger selon les réponses que l’on aura du milieu», a précisé M. Faucher.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires