FrancoFête: toujours de l’espoir

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
FrancoFête: toujours de l’espoir
(Photo : GranbyExpress-archives)

CULTURE. Lancée en grande pompe puis subitement annulée en raison du confinement décrété par Québec, la FrancoFête de l’Association Québec-France Haute-Yamaska (AQFHY) n’a pas fait grand bruit, l’an dernier. Bien qu’on soit encore loin des rassemblements populaires, du côté de l’Association, on garde espoir d’offrir une édition 2021 d’une manière ou d’une autre.

«À ce moment-ci, nous entendons. Mais nous savons qu’il y aura des activités comme le Tourismots (jeux linguistiques) qui sera en mode virtuel. Une chose est certaine, c’est que dès nous aurons la possibilité d’avoir accès à une salle où il sera possible de respecter la distanciation sociale, nous aurons nos activités, conférenciers (….)», a laissé entendre Suzanne Robert, coprésidente de l’AQFHY.

Pour l’heure, la célébration de la langue française demeure sur la table à dessin chez les meneurs de l’Association. Tout va dépendre des prochaines semaines en ce qui a trait au passage ou non de l’Estrie vers la zone orange et des recommandations de la Santé publique.

«Nous avions prévu l’automne dernier célébrer les dix ans de la sculpture de Charles Daudelin au parc Daniel-Johnson, mais nous n’avons pas pu le faire à cause de la deuxième vague de la pandémie qui arrivait. Cette année, nous allons possiblement le faire sous une formule différente. Mais tout reste à confirmer», a indiqué Mme Robert.

Rappelons qu’en 2021, le réseau Québec-France fête ses 50 ans d’existence.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires