Les Industries Romy s’installent à Granby

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
Les Industries Romy s’installent à Granby
Des employés des Industries Romy s'activent déjà dans les nouvelles installations sises au 425, rue Robinson Sud, à Granby. (Photo : Gracieuseté)

ÉCONOMIE. Les industries Romy quittent Boucherville et s’installent à Granby. L’entreprise fondée en 2017 et spécialisée dans la fabrication de pièces destinées à l’industrie de l’automobile, de l’énergie verte et minière se disait être trop à l’étroit.

Les 7000 pi2 du 425, rue Robinson Sud qu’occupait jadis la Lumen, permettent à la compagnie de prendre ses aises et de doubler ses effectifs.

Dix personnes travaillent aujourd’hui pour cette entreprise qui se spécialise dans l’usinage, la découpe, le pliage, l’assemblage et la soudure des métaux. Parmi ses clients, Blue Solutions du groupe français Bolloré, les alumineries Alouette et Arcelor Métal, de même qu’Ecotuned laquelle se spécialise dans la conversion de véhicules thermiques en véhicules électriques.

Industries Romy vient aussi de lancer sa propre gamme de boîtes sécurisées de réception de colis sous sa nouvelle bannière de RomyTek. L’entreprise souhaite la déployer sur le marché canadien, même si elle est déjà présente aux États-Unis et au Royaume-Uni. «On est en train de développer ces produits pour les grandes surfaces, les quincailleries», ajoute Robin Langlois, président et seul actionnaire des Industries Romy.

«Notre plan de match est de continuer à développer nos boîtes sécurisées et des produits connexes. On est en train de négocier avec des partenaires potentiels.»

Originaire de Baie-Comeau, Robin Langlois a fait ses études à Sherbrooke. Il s’installe à Granby en 2013 lorsqu’il dégote un poste d’enseignant au département des techniques industrielles et mécaniques du Cégep de Granby. Il lancera les Industries Romy quelques années plus tard. Pour y arriver, une seule manière de faire. «On fonce», affirme M. Langlois. «On travaille très fort. On ne fait jamais ça tout seul.» M. Langlois affirme pouvoir et devoir compter sur son équipe, d’autant qu’il ne travaille pas lui-même à l’usine.

«J’ai choisi les bonnes personnes comme Frédérick Gougeon, mon directeur d’opérations, natif de Granby et qui joue un rôle extrêmement important. Et des copains de longue date avec qui j’ai travaillé dans le domaine de l’aéronautique, comme Nancy Pickering et Alain Massé. Ils ont les idées, moi je les soutiens.» Des machinistes et une diversité d’opérateurs ont gonflé les rangs de l’entreprise.

Une progression prudente et réfléchie

Les Industries Romy souhaitent investir plus avant tout dans la filière des énergies renouvelables et de l’environnement et travailler pour des clients qui ont un effet positif sur la société au niveau du développement durable, espère M. Langlois. «On comble un besoin pour des produits qui étaient souvent fabriqués à l’étranger. On ramène des emplois qui étaient perdus. On voudrait consolider nos acquis et poursuivre notre diversification sur le moyen terme.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires