COVID-19: les résultats négatifs seront diffusés plus rapidement en Haute-Yamaska

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
COVID-19: les résultats négatifs seront diffusés plus rapidement en Haute-Yamaska
(Photo : Depositphotos)

SANTÉ. Grâce à une mobilisation de plusieurs intervenants du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, le délai d’attente pour la diffusion des résultats négatifs au test de dépistage de la COVID-19 devrait revenir à la normale dès demain.

À compter de samedi, les usagers ayant reçu un diagnostic négatif en seront informés dans un intervalle de 24 heures et moins. Ces derniers jours, les délais d’attente étaient beaucoup plus longs en raison d’une augmentation significative de la demande pour des tests de dépistage qui a bondi de 650 à 2000 tests par jour en moyenne en l’espace de trois semaines.

Pour accélérer le dévoilement des résultats négatifs, la direction du CIUSSS de l’Estrie a réaffecté une quinzaine de personnes à l’équipe chargée de divulguer à la population les résultats négatifs. Une vingtaine de gestionnaires et d’infirmières praticiennes spécialisées ont par ailleurs accepté de prêter main-forte au personnel en dehors de leurs heures normales de travail pour rattraper les retards.

«Devant les 4500 appels téléphoniques qui devaient être effectués en début de semaine, les équipes ont mis les bouchées doubles et ont accompli tout un défi en l’espace de quelques jours», signale Frédéric Grondin, directeur adjoint des soins infirmiers au sein de l’organisation.

Il convient de préciser que la divulgation des résultats positifs est toujours demeurée dans les délais prescrits et a fait l’objet d’une vigie constante des équipes de santé publique.

L’intégration du groupe des personnes symptomatiques dans la plateforme informatique permettant de communiquer les résultats négatifs par messagerie texte a également donné une bouffée d’air aux équipes. Il faut savoir que ce groupe représente 75 % de la charge d’appels en lien avec la COVID-19.

Selon le CIUSSS de l’Estrie, l’augmentation des tests de dépistage en Estrie serait attribuable à la contagiosité plus élevée des variants et aux recommandations de dépistage qui ont été élargies aux personnes ayant été en contact avec un cas confirmé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires