L’homme qui vend du bonheur

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
L’homme qui vend du bonheur
Selon le Granbyen Jean Forand, la présentation de soupers-spectacles à Granby a sa raison d'être cet été. «Il y a une place pour cette culture-là et une place pour vendre du bonheur. Je vais vous le prouver.» (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

CULTURE. Connu des Québécois qui séjournent en Floride pour ses spectacles présentés au Club Tropical, à Hallendale, l’impresario Jean Forand s’amuse à égayer leurs soirées depuis 15 ans. Un heureux succès qu’il entend reproduire à la maison cet été avec la présentation d’une série de soupers-spectacles au Centre des congrès de l’Hôtel Castel. Sa recette? Des artistes comblés, une ambiance décontractée, des spectateurs ravis et une bonne dose de bonheur.

Astreint à faire une croix sur sa saison floridienne, Jean Forand repart de plus belle avec cette nouvelle aventure en collaboration avec le Palace de Granby et l’Hôtel Castel. Du 7 juillet au 27 août 2021, les Grégory Charles, Marc Hervieux, Guylaine Tanguay, Brigitte Boisjoli, André-Philippe Gagnon, Mario Jean, Michel Barrette et le personnificateur d’Elvis, Tony Gattillo, seront de la programmation estivale préparée par l’imprésario. Ses amis, prend-il soin de mentionner lors de notre rencontre à son domicile.

Entre deux anecdotes croustillantes, l’homme de 58 ans nous raconte ses débuts au sunshine state dans les moindres détails.

«J’ai ouvert ma salle avec Michel Barrette et François Léveillé. J’étais leur agent à l’époque et les gars me disaient…Jean, on va aller le tester ton marché en Floride, paye-nous pas. On va aller regarder le potentiel (…). N’eût été la pandémie, on aurait fait notre 15e saison cet hiver.» «Je suis parti avec six spectacles par saison et aujourd’hui, on fait entre 28 et 36 shows par année», précise le Granbyen.

Des relations d’amitié

@R:Devenu maître dans l’art d’orchestrer des soirées où l’on y côtoie des vedettes du milieu de la chanson et de l’humour, le producteur aux mille chapeaux ne fait ni un ni deux. La pause mondiale le pousse à développer le marché des soupers-spectacles à Granby.

«La décision s’est prise en septembre (2020) quand j’ai décidé que je ne faisais pas de shows cet hiver en Floride», explique Jean Forand.

Le producteur flaire la bonne affaire.  En un rien de temps, il lâche un coup de fil à ses habitués de la scène floridienne pour sonder leur intérêt à vivre l’expérience durant la belle saison au Québec. Une discussion avec la direction du Castel et du Palace. Et on connaît la suite. Huit artistes à l’affiche qui se produiront trois soirs d’affilée pour le bonheur des spectateurs.

«C’est facile de faire du double booking. C’est des amis (les artistes)», se plaît-il à dire en entrevue.

L’habile organisateur le reconnaît d’emblée. Ses relations privilégiées avec ceux et celles qui animent la culture québécoise simplifient son travail.

«Quand ces artistes viennent en Floride, je les reçois comme des chums. Je leur laisse ma voiture, on va souper ensemble au restaurant (…). Tout ce qu’ils me demandent, c’est tout le temps oui.»

Bien que la pandémie ait déjoué ses plans du côté américain, l’homme de spectacles entrevoit l’été 2021 à Granby avec optimisme.

«Je vais mener cette vie tant que la santé va me le permettre. Pour moi, c’est du bonbon. J’adore ça, j’en mange.»

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires