Environnement: une amende de 40 000 $ pour un homme emprisonné aux États-Unis

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
Environnement: une amende de 40 000 $ pour un homme emprisonné aux États-Unis
Larbi Benkaddour. (Photo : l'Avenir & Des Rivières-archives)

JUSTICE.  La compagnie Récupération TexAide inc., de Granby, et son propriétaire, Larbi Benkaddour, ont été condamnés à verser plus de 40 482 $, pour avoir enfreint en 2017, la Loi sur la qualité de l’environnement lors de deux jugements rendus le 11 décembre 2020 et le 5 mars dernier.

Récupération TexAide et son actionnaire majoritaire ont été reconnus coupables d’avoir chacune enfreint la Loi sur la qualité de l’environnement. Entre le 1er et le 30 septembre 2017, l’entreprise aurait «déposé ou rejeté ou permis le dépôt ou le rejet de matières résiduelles dans un endroit autre qu’un lieu où leur stockage, leur traitement ou leur élimination est autorisé par le Ministère ou le gouvernement», contrevenant ainsi à l’article 66 de la Loi sur la qualité de l’environnement à Lac-Brome, peut-on lire dans un communiqué du Ministère.

Puis le 13 décembre 2017, «M. Benkaddour et l’entreprise, étant locataire d’un lieu où des matières résiduelles ont été déposées ou rejetées, ont omis de prendre les mesures nécessaires pour que ces matières soient stockées, traitées ou éliminées dans un lieu autorisé», explique le ministère de l’Environnement.

Récupération TexAide, qui se spécialisait dans la récupération et l’exportation de vêtements usagés vers le tiers-monde, s’adonnait aussi à la récupération et au recyclage de matériaux de construction secs.

Pas près de revoir ses sous

Les gestes reprochés à l’entreprise et à son président leur ont valu des amendes respectives totales de 30 000 $ et de 10 000 $ en plus des frais de poursuite de 482 $ engagés par le Ministère.

Mais cette somme pourrait être difficile à récupérer puisque Larbi Benkaddour, président de Récupération TexAide, se retrouve derrière les barreaux dans une prison de l’état de l’Ohio, aux États-Unis. Ce dernier a été condamné en 2019 à une peine de six ans de prison pour trafic de cocaïne. L’homme avait été arrêté en 2018 avec deux sacs de sport contenant 75 kg de cocaïne évalués à 6,3 M$ US.

On ne sait pour l’heure s’il sera libéré de sa dette à sa sortie de prison ou si les intérêts vont continuer de s’accumuler. Inscrite au Registre des entreprises du Québec, la compagnie n’aurait pas produit sa déclaration de mise à jour annuelle depuis 2017.  Un avis de défaut de production lui a d’ailleurs été signifié, le 8 avril dernier.

M. Benkaddour a aussi été conseiller municipal à Ange-Gardien. Il a été défait lors des élections de 2013.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires