Les Trois Accords et le 7e art

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Les Trois Accords et le 7e art
Passant de leurs plus grands succès à l'univers de leur dernier album «Beaucoup de plaisr», le groupe Les Trois Accords offre une performance musicale et immersive dans un cinéma près de chez vous. (Photo : Gracieuseté- Frédérique Ménard-Aubin)

CULTURE. En attendant de pouvoir renouer officiellement avec leur public, le groupe culte Les Trois Accords s’invite au grand écran avec le lancement  de leur film musical Live dans le plaisir. Cette performance immersive est présentement à l’affiche dans plusieurs salles de  cinémas, dont au Cinéma Élysée.

Le temps de 18 chansons de leur répertoire, le quatuor offre une performance à la fois musicale et cinématographique où la musique et les images ne font qu’un. Le projet ayant été tourné il y a plus de deux mois dans les studios MELS à Montréal, les membres du groupe performent sur scène devant un écran géant incurvé de 50 pieds offrant un décor déjanté aux spectateurs. Tout au long de cette prestation, les regards sont rivés, entre autres, sur des images de l’espace, de forêts tropicales et d’animaux sauvages.

Le réalisateur de ce film, Louis-Philippe Eno , n’en est pas à sa première collaboration avec la formation alors qu’il cumule de nombreux projets artistiques avec le groupe. Il a d’ailleurs reçu carte blanche de la part des membres pour cette réalisation. «Louis réalise nos vidéoclips depuis le tout début. Il nous connaît pas mal et c’est pour ça qu’on lui a fait confiance pour ce projet. Pour nous, c’est comme un cinquième membre», précise Pierre-Luc Boisvert, bassiste du groupe.

Tomber dans le mile

Bien que la formule de ce projet s’apprête parfaitement à la nouvelle réalité du domaine culturel, cette idée cinématographique a été pensée bien avant la pandémie. Les circonstances des derniers mois ont alors permis aux membres de l’équipe de concrétiser ce rêve.

«Ça faisait des années que l’on parlait de faire un projet de ce genre, mais on était vraiment occupé avec les tournées et tout. Avec la tournée qui a arrêté à cause de la pandémie, on s’est concentré là-dessus et on s’est dit que  l’on va faire de quoi de cool», affirme le bassiste.

Le groupe a eu la chance de visualiser pour la première fois le résultat final il y a près d’un mois. Grandement satisfaits de leur premier long-métrage, les membres sont fébriles à l’idée de présenter le tout à grande échelle. «Tout le monde est content que ça sorte enfin, car il y a beaucoup de gens qui se sont impliqués là-dedans. On a hâte que notre famille et nos fans aillent voir le film, car c’est nice», souligne  Pierre-Luc Boisvert.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires