Vers une rentrée normale au Cégep de Granby

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Vers une rentrée normale au Cégep de Granby
Le Cégep de Granby. (Photo : GranbyExpress-archives)

ÉDUCATION. Un vent d’espoir souffle présentement sur le campus du Cégep de Granby où la direction pourrait accueillir les étudiants en présentiel lors de la prochaine rentrée scolaire. Une condition toutefois s’impose puisque l’établissement devra se doter d’un plan de repli, au cas où l’atteinte des cibles de vaccination à deux doses chez les 16 à 29 ans ne serait pas atteinte dans les délais requis.

C’est en conférence de presse le 31 mai dernier que la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a annoncé le retour en présentiel pour les élèves et enseignants dans tous les campus collégiaux et universitaires de la province. Les contraintes entourant la distanciation physique entre les étudiants ne s’appliqueront plus dans toutes les salles de classe ainsi que dans les espaces communs. La distanciation physique d’un mètre sera aussi levée pour les activités parascolaires.

Une nouvelle grandement accueillie par le directeur général du Cégep de Granby, Yvan O’Connor qui voit d’un bon œil la nouvelle rentrée scolaire de cet automne. «On est vraiment content de cette nouvelle. En avril dernier, on avait quand même eu la consigne de se préparer à recevoir nos étudiants. Comme la règle du mètre de distanciation est tombée, on va être en mesure de recevoir tous nos étudiants. Les mesures les plus contraignantes sont derrière nous», explique-t-il. La direction prépare présentement les activités d’accueil pour l’arrivée des nouveaux étudiants pour la plupart fraîchement débarqués des bancs d’école secondaire.

Sur la photo, le directeur général du Cégep de Granby, Yvan O’Connor. (Photo: Granby Express-archives)

 

Entre temps, le collège a mis en place un plan de repli si jamais la situation épidémiologique venait à s’aggraver au courant des prochaines semaines. D’où l’importance pour le Cégep de Granby d’inciter ces étudiants à dire oui à la vaccination pour atteindre le seuil de 75 % chez les jeunes âgés de 16 à 29 ans.

«L’objectif est quand même ambitieux. On va inciter nos étudiants à aller se faire vacciner pour pouvoir être en mesure de les recevoir en personne. À l’interne, on va faire des petites actions comme des messages sur les réseaux sociaux pour les appeler à se faire vacciner», précise Yvan O’Connor. La décision finale concertant ces nouveaux assouplissements en milieu scolaire sera dévoilée à la mi-août.

Une bouffée d’air frais

Les enseignants et les étudiants sont d’ailleurs contents de pouvoir retrouver les lieux cet automne après quelques mois d’absence en présentiel. C’est le cas, entre autres, de Laurence Constantin, étudiante au programme science de la nature, qui a vécu sa première année de cégep sous le signe de la distanciation physique. Le scénario sera tout autre à l’automne prochain où elle pourra prendre part à la vie étudiante sur place. «J’ai vraiment hâte de rentrer en présentiel. J’adore avoir un contact avec les gens dans la classe et le professeur pour ma motivation et pour ne pas être tout seul chez nous à faire nos travaux», affirme l’étudiante. Bien que le Cégep de Granby a pu offrir un enseignement comodal l’hiver dernier, les activités parascolaires ont quelque peu été mises de côté pour des raisons de sécurité. «Il y avait beaucoup de limites au niveau des activités. Beaucoup d’activités qui n’ont pas eu lieu comme l’improvisation et les activités sportives et c’est ce que l’on veut reprendre l’automne prochain», souligne Yvan O’Connor.

Confiante, Laurence Constantin  espère bien performer en présentiel afin de compléter son diplôme d’études collégiales. «Si j’ai réussi mes deux sessions en ligne, et que les deux prochaines sont en présentiel, c’est sûr que je me dis que ça va bien aller et que mes chances de réussite sont meilleures», conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires