500 rêves au cœur de la collectivité

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
500 rêves au cœur de la collectivité
Pas moins de 500 personnes, dont 400 élèves du secondaire ont participé à l'œuvre annuelle citoyenne Rêvons notre avenir. (Photo : GranbyExpress-Sarah Villemaire)

CULTURE. La septième œuvre annuelle de l’Atelier 19 en collaboration avec la Caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska et la Ville de Granby fait désormais partie du paysage. Intitulé Rêvons  notre avenir, cette réalisation artistique est le fruit du travail de plus de 500 jeunes et moins jeunes rêvant d’un avenir meilleur pour les générations futures.

Bien que la pandémie ait mis sur pause plusieurs projets artistiques chez certains, l’imaginaire était au rendez-vous pour la communauté de l’Atelier 19. Afin de promouvoir la participation citoyenne tout en bâtissant un outil pédagogique pertinent pour les jeunes du secondaire des écoles l’Envolée, de la Haute-Ville, de  J.-H.-Leclerc et du Collège Mont-Sacré-Cœur, l’organisme a mis sur pied ce projet à la fois artistique et social où chaque participant pouvait ajouter sa propre couleur et ses rêves. Cette réalisation découle à la base de l’œuvre littéraire Rêver pour créer orchestrée par l’Institut du Nouveau Monde. Un projet regroupant les rêves de nombreux jeunes dans un recueil et déposé aux archives de la Bibliothèque nationale comme leg témoignant les rêves des jeunes de 2020.De cette base, les idéateurs ont transposé les rêves des jeunes et moins jeunes Granbyens à travers les deux œuvres collectives.

Pour une septième année, la Caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska et la Ville de Granby se sont associées à l’organisme  dans la mise en scène de ces deux œuvres présentées à la fois au pont flottant et à la station de pompage du lac Boivin. L’œuvre Desjardins sur la passerelle est présentement parsemée de roues de vélo empreintes de rêves écrits par les participants. Cet ouvrage temporaire sera accessible aux passants jusqu’au début de l’automne prochain. Non loin de cet endroit se trouve le projet artistique permanent à la station de pompage où l’on y affiche sur des panneaux de bois d’autres rêves de la communauté. Cette réussite collective prendra place sur les murs de la bâtisse jusqu’à ce qu’elle se détériore.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires