Un troisième tome pour le personnage de Lily

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Un troisième tome pour le personnage de Lily
L'auteure et dessinatrice Vicky Audet transpose les thèmes liés à la santé mentale à travers ses récents ouvrages mettant en vedette la jeune Lily. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

LITTÉRATURE. Un nouveau chapitre se dessine pour le personnage de Lily alors que de nouvelles aventures l’attendent  dans l’album jeunesse signé Vicky Audet, Lily joue au tennis. Fraîchement imprimé, cet ouvrage  met en lumière la notion de persévérance chez les plus jeunes.

Après avoir abordé les thèmes de l’anxiété et de l’importance de demander de l’aide dans ses précédents recueils, l’auteure et dessinatrice s’est lancé un nouveau défi en publiant un livre portant sur la persévérance. Une fois de plus, Lily, ce personnage créé de toute pièce il y a plus de 15 ans par Vicky Audet, sera confrontée à cet enjeu qui touche les jeunes à un moment ou un autre dans leur vie. «Dans ce livre, Lily veut montrer aux enfants que ça se peut que dans ta vie, tu dois continuer à t’améliorer et travailler fort. Il faut parfois mettre du temps et c’est correct, car tout n’est pas instantané», affirme Vicky Audet.

Bien que ces histoires s’adressent principalement aux enfants  âgés de quatre à huit ans, cette œuvre littéraire se veut avant tout un livre pour la famille, tient à préciser la créatrice. «En lisant mes livres, je souhaite que les parents et les enfants discutent de ce que Lily a vécu pour faire place à des échanges», souligne Vicky Audet.

Depuis l’année dernière,  la peluche Lily et l’auteure font la tournée des écoles du coin afin d’aborder les thèmes du stress et de l’anxiété auprès des jeunes. Des visites qui ont d’ailleurs été grandement accueillies par les élèves et les professeurs en raison de la période trouble que l’on connaît.« La pandémie, même s’il n’y a plus de confinement, a été très difficile pour certains jeunes sur le plan psychologique et l’est encore. J’espère pouvoir offrir d’autres ateliers dans les classes cet automne pour justement en parler davantage avec eux», confirme Vicky Audet.

Pour une troisième fois, la créatrice remettra 10 % des profits de la vente de son récent livre à un organisme  oeuvrant dans la santé mentale. Cette fois-ci, les fonds seront remis à La Maison, un centre d’hébergement transitoire en santé mentale à Granby.

Contrer le stress avec l’aide des animaux

Outre ses animations dans les établissements scolaires, Vicky Audet collabore au projet Un cheval pour mieux vivre visant à offrir des ateliers pour contrer le stress et l’anxiété. En compagnie de la psychoéducatrice Sandra Villeneuve, les jeunes de la région sont invités à se rendre en écurie afin de mieux comprendre le phénomène du stress en côtoyant des chevaux, le temps d’une séance.

«Le cheval est l’animal qui vit le plus ses émotions comme l’être humain. Vivre une expérience avec un cheval en le brossant ou en étant tout simplement à ses côtés peut être bénéfique pour tous», souligne Vicky Audet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires