Une visite à Granby pour Éric Duhaime

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Une visite à Granby pour Éric Duhaime
-De passage à -Granby la semaine dernière, le chef du -Parti conservateur du -Québec, Éric -Duhaime, a réuni une trentaine de curieux au café -Le -Barbu dans le cadre de sa tournée estivale. (Photo : (Photo:GranbyExpress-Sarah Villemaire))

POLITIQUE -Contrairement aux nombreux vacanciers qui ont pris la route de vacances pour se reposer, le chef du -Parti conservateur du -Québec, Éric -Duhaime, se déplacera tout l’été d’un bout à l’autre de la province pour affaire. À moins de deux ans des prochaines élections provinciales, l’homme politique profite des belles journées estivales pour faire une tournée partisane. De passage à -Granby la semaine dernière, le chef en a profité pour se présenter devant quelques curieux au -Café -Barbu.

Alors qu’il conjuguait sa carrière politique au passé jusqu’à tout récemment, Éric -Duhaime saute présentement à pieds joints dans ses nouvelles fonctions en tant que chef du -Parti conservateur du -Québec. Une décision qui a été précipitée, entre autres, par l’inconfort de ce dernier face à la gestion de la crise sanitaire du gouvernement -Legault. « -Je pensais que les libertés individuelles étaient inviolables, mais c’est très fragile lorsque l’on pense qu’un seul homme peut tout changer ça. Je n’aurais jamais pensé que de souper avec ma mère allait être interdit, que je ne pourrais plus aller à mon chalet ou que les jeunes de mon quartier ne pourraient aller jouer au parc sous peine de recevoir une amende », affirme Éric -Duhaime.

Depuis sa nomination en avril dernier, la popularité du parti a rapidement pris de l’ampleur. Contre toute attente, l’-ex-députée caquiste -Claire -Samson s’est ralliée au -Parti conservateur permettant d’acquérir un siège à l’Assembée nationale. En quelques mois , de nouveaux membres ont répondu à l’appel du nouveau chef puisque le parti compte à ce jour plus de 15 000 partisans. Une hausse qui s’explique par une volonté de changement chez certains électeurs, selon Éric -Duhaime.« -Il y a des gens qui ont été oubliés par les partis politiques depuis un an et demi. Il y a des gens qui souffrent beaucoup sur cette terre abusive et souhaitent que ça change », -explique-t-il.

Confiant, l’homme politique souhaite faire bonne impression dans la région afin de rallier de nouveaux membres. En pleine tournée dans le coin, son équipe espère regrouper des membres pour créer d’éventuelles associations menant à un exécutif dans la circonscription de -Granby. La sélection des candidats se fera dès l’hiver prochain.

Faire campagne via les réseaux sociaux

Ancien animateur de radio, Éric -Duhaime s’est tourné vers les réseaux sociaux pour faire la promotion de ses idées. Une nouvelle réalité où ce communicateur a plus de facilité à rejoindre les gens par ce médium. « -Pour parler au monde, je n’ai pas besoin de passer absolument par la radio. J’ai présentement plus d’impacts sur les réseaux sociaux que lorsque j’avais mon micro ouvert », souligne le politicien. Bon nombre de rencontres virtuelles se sont alors déroulées au cours des derniers mois où les thèmes entourant le retour à l’équilibre budgétaire et la décentralisation du système de la santé ont été notamment abordés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires