Caroline Boyer Laquerre: l’essence de l’entrepreneuriat

Photo de Rédaction Granby
Par Rédaction Granby
Caroline Boyer Laquerre: l’essence de l’entrepreneuriat
Caroline Boyer Laquerre, fondatrice d'Essences Zen. (Photo : Gracieuseté-Pascal Rameux Photographe)

ÉCONOMIE. Espace-inc, un accélérateur entrepreneurial qui mise sur le développement des entrepreneurs qui ont l’ambition de développer des modèles d’affaires à potentiel de croissance a déposé récemment son bilan. Parmi ceux ayant reçu de l’accompagnement, on compte Caroline Boyer Laquerre d’Essences Zen.

« J’ai toujours été une intrapreneure dans les emplois que j’ai occupés sauf que je n’arrivais pas à me satisfaire. À force de donner, j’ai fait un épuisement professionnel. J’avais déjà commencé à créer mon entreprise en 2018. Au départ, c’était davantage artisanal. Mais je me suis dit: j’y vais all in« , explique la femme d’affaires de Granby qui ne regrettera pas son pari de lancer une gamme québécoise de produits naturels de soins visage et corporels avec Essences Zen.

« J’ai travaillé plus fort que lors de mon épuisement professionnel. Mais la fatigue n’était plus là, car c’était la réalisation de mon rêve. J’ai tellement eu de fun dans ce parcours-là. J’avais peu de confiance en moi, mais avec tout ce que j’ai accompli je me suis rendu compte que j’étais forte », ajoute Caroline Boyer Laquerre qui, après une entrée en matière avec le commerce en ligne qui se poursuit, a maintenant pignon sur rue au centre-ville de Granby.

« L’idée et la concrétisation de la boutique sont venues oui pour offrir de la notoriété à la marque, mais également de pouvoir offrir un endroit chaleureux et convivial pour ma clientèle où il m’était possible d’échanger avec elle », précise-t-elle.

Construire sa conscience d’entrepreneure

Un succès qui n’est cependant pas venu sans de précieux conseils. « Avec Espace-inc, j’ai participé à plusieurs ateliers. Ça m’a permis de sortir de ma zone de confort. Ça m’a amené à construire ma conscience d’entrepreneure. En plus, j’étais entouré de plein de mentors qui sont aussi des entrepreneurs. C’est important d’être entouré des bonnes personnes. Ils m’ont aussi aidé au niveau du commerce électronique et du marketing. J’ai pu bien identifier les valeurs de mon entreprise », exprime-t-elle reconnaissante.

« Je veux rendre des produits d’une grande exception accessible pour tous. Moi, mon but, c’est de permettre à la femme qui n’est pas en moyen de pouvoir de s’acheter les produits en vente en pharmacie d’être en mesure d’accéder à des produits chez nous. C’est pour cela que je compte garder la main sur la production. En tant que fabricante, ça me permet de garder des bons prix », souligne la femme de 37 ans qui ne veut cependant pas compromettre la qualité de ses crèmes.

« Je suis très difficile dans la rigueur. Dans les derniers mois, j’ai collaboré avec une biotechnologue. Je me base aussi sur les savoirs anciens de l’herboristerie et l’aromathérapie », indique une Caroline Boyer Laquerre qui, au-delà de l’entrepreneuriat, se donne pour mission d’aider les femmes et, dans le futur, les hommes.

« Mon slogan c’est le bien-être au naturel. Je veux apporter de l’apaisement, de la douceur à travers les produits. Éventuellement, je voudrais élargir aux hommes. Ça fait partie de mes projets », annonce-t-elle.

« Rien n’est impossible, mais tout se mérite par la persévérance. Il ne faut pas lâcher et s’entourer tout simplement des bonnes personnes. Et il faut donner le droit de rêver », conclut essentiellement Caroline Boyer Laquerre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires