Pour l’amour de la poésie

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Pour l’amour de la poésie
Depuis près de deux ans, Rachel Fortier offre de son temps afin de bâtir, de toute pièce, des ateliers d'écriture aux poètes amateurs du coin.   (Photo : (Photo:Gracieuseté))

LITTÉRATURE. Toutes les deux semaines, le Café Le Barbu vibre sous la plume des poètes amateurs se rassemblant dans le cadre d’une série d’ateliers d’écriture dédiée à la poésie. Mieux connue sous le nom des Écritournures, cette initiative signée Rachel Fortier permet aux intéressés à renouer avec ce genre littéraire.  

Passionnée dès son jeune âge par la poésie, Rachel Fortier a lancé ce mouvement d’ateliers il y a près de deux ans, à même le café situé sur la rue Principale. Pandémie oblige, les rencontres avec les participants ont pris forme en vidéoconférence durant les derniers mois. Au grand bonheur de l’animatrice et des participants, les ateliers ont repris de plus belle, mardi dernier, en présentiel. Sans prétention, ces cours ont pour objectif de laisser les gens explorer ce genre littéraire tout en écrivant quelques pensées du moment. 

Ce rendez-vous offre une période théorique et pratique où les participants peuvent échanger sur leur création littéraire respective. Une formule qui plaît à tous, selon la fondatrice des Écritournures. « Je suis comme la guide qui les épaule dans le processus de création. Je laisse beaucoup de place aux échanges pour que chacun puisse lire et commenter les écrits des autres » affirme Rachel Fortier.

L’étudiante en culture et expression écrite bâtit ses ateliers selon l’inspiration du moment et de ses récentes lectures. Il n’est pas donc pas rare pour elle d’animer ses séances grâce aux écrits de Julia Cameron et de Victor Hugo. 

L’invitation est lancée

Six personnes se sont prêtées au jeu, la semaine dernière, en participant au retour des ateliers d’écriture en présentiel. Souhaitant garder une formule intime, l’animatrice se dit tout de même ouverte à recruter de nouveaux apprentis poètes. Elle invite d’ailleurs les personnes de tout âge à essayer cette avenue.

« J’aimerais vraiment ça que mes ateliers soient diversifiés. Je pense que chaque tranche d’âge a quelque chose à apporter et partager sur le plan de la littérature », souligne Rachel Fortier. D’autres plages horaires pourraient voir le jour en fonction de la demande, dont des ateliers offerts en soirée et la fin de semaine. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires