Liette Senay souhaite une ville modèle amie des aînés à Granby 

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Liette Senay souhaite une ville modèle amie des aînés à Granby 
Quelques résidents du Faubourg Champêtre et la candidate Liette Senay se sont rassemblés devant l'établissement afin de dénoncer le manque de traverses piétonnières dans leur quartier.  (Photo : (Photo:GranbyExpress-Sarah Villemaire))

POLITIQUE. Adoptée en 2017 par le précédent conseil municipal, la Politique des aînés à Granby est loin de faire l’affaire de la candidate au district 3, Liette Senay.Bien qu’appuyée par le programme des Municipalités amies des aînés (MADA), cette politique mérite d’être plus cohérente et bienveillante envers la sécurité des aînés et de tous les citoyens, selon Mme Senay. 

Achalandée à toute heure du jour, la rue Denison Ouest à la hauteur de la rue Saint-Charles Sud fait craindre le pire aux résidents du Faubourg Champêtre qui souhaitent circuler à pied aux alentours de cette artère. Le manque, entre autres, de trottoirs et de traverses piétonnières décourage certains à sortir à l’extérieur pour prendre l’air. Une situation décriée par la candidate qui souhaite trouver des pistes de solutions afin d’assurer la sécurité des personnes âgées. « Il semble que ça ne fait pas de sens d’adopter une politique visant le bien-être et la sécurité des aînés et que ça soit totalement le contraire que l’on voit ici « , affirme Liette Senay.

Joueuse d’équipe, la candidate espère, si elle est élue, travailler de pair avec les autres conseillers pour trouver une solution viable face à cette situation et assurer le bien-être pour toute la population. Des traversières piétonnières et des allées sécuritaires entourant les résidences du coin pourraient être envisagées. « Si un secteur est sécuritaire pour nos aînés, ce sera sécuritaire pour toutes nos générations », renchérit Liette Senay.

Pour les résidents du Faubourg Champêtre, l’amélioration de la sécurité dans leur secteur leur permettait de sortir sans tracas à l’extérieur.  « Depuis quelque temps, j’ai arrêté d’aller dehors. C’est certain que si la ville installait des traverses piétonnières proches de chez moi, ça m’inciterait à me promener plus », mentionne une résidente du Faubourg Champêtre. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires