Pour l’amour du volleyball

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Pour l’amour du volleyball
En septembre dernier, Gaëlle Delorme-Beaumier et Juliette Laliberté ont emménagé à Sherbrooke afin de rejoindre le programme de sport-études profil volleyball à l'école secondaire du Triolet.   (Photo : (Photo:Gracieuseté-Les Harfangs de l'école le Triolet))

SPORT. Le parcours académique de -Gaëlle -Delorme-Beaumier et -Juliette -Laliberté a pris un nouvel envol alors que ces -Granbyennes se sont récemment jointes au programme -sport-études profil volleyball à l’école secondaire du -Triolet de -Sherbrooke. Un nouveau défi pour ces deux athlètes qui ont quitté récemment le nid familial afin de pratiquer le sport qui les passionne depuis leur enfance.

Depuis quelques années, -Gaëlle -Delorme-Beaumier et -Juliette -Laliberté chérissaient le même rêve, soit d’évoluer au sein d’une équipe de volleyball. Un rêve devenu réalité puisque les deux adolescentes s’entraînent désormais avec le club de -ballon-volant affilié avec l’école secondaire du -Triolet. Un parcours sportif et académique suivi par de nombreuses athlètes qui souhaitent faire leur place au sein d’équipes collégiales et même universitaires.

Avant d’atteindre ces niveaux, les deux jeunes filles se disent choyées de pouvoir intégrer ce sport dans leur routine. « -Je fais beaucoup plus de volleyball que lorsque j’en faisais en parascolaire à mon autre école. Tous les jours, on a des cours qui sont liés à ce sport et au conditionnement physique. C’est plus gros et épuisant qu’avant, mais c’est vraiment cool », affirme -Gaëlle -Delorme-Beaumier.

Outre cette nouvelle routine sportive, les deux filles ont dû aussi s’adapter à un nouvel environnement en déménageant à -Sherbrooke pour l’année scolaire. Depuis septembre dernier, elles vivent respectivement en colocation avec d’autres étudiantes venant d’un peu partout au -Québec. Un changement qui plaît, à ce jour, aux deux filles. « -Je n’étais pas trop heureuse de déménager dans une autre ville, mais c’était une belle décision. J’étais stressée au début de changer d’endroit, mais le fait d’avoir quelqu’un à côté de moi, c’est vraiment plus facile et c’est moins pire de ce que je pensais », mentionne -Juliette -Laliberté. Même constat auprès de -Gaëlle -Delorme-Beaumier qui s’est rapidement adaptée à sa nouvelle vie de colocation.

De grands rêves

Bien que la saison soit entamée depuis quelques jours, les deux -Granbyennes souhaitent pratiquer ce sport durant les prochaines années. Déterminées, elles envisagent même de poursuivre leur parcours durant leurs études supérieures. « -Je n’ai pas le goût d’arrêter. J’aimerais pratiquer ce sport au niveau collégial et même universitaire. C’est sûr que faire partie de »Team -Canada « serait mon gros but », souligne -Gaëlle -Delorme-Beaumier. Un rêve qui est aussi partagé par sa coéquipière. « -Mon plus grand rêve serait de faire une carrière professionnelle en volleyball. Nos entraîneurs nous préparent pour le collégial. C’est sûr que je m’en vais au cégep pour jouer et je veux faire partie de la meilleure équipe possible », confirme -Juliette -Laliberté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires