Course à la mairie: Jaouad El kaabi souhaite promouvoir la culture à Granby

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Course à la mairie: Jaouad El kaabi souhaite promouvoir la culture à Granby
Le candidat à la mairie, Jaouad El kaabi s'est adressé aux médias pour présenter les grandes lignes de sa plateforme électorale sur le plan culturel. (Photo : (Photo:GranbyExpress-Éric Patenaude))

ÉLECTIONS MUNICIPALES.  Après avoir mis la table pour l’éducation et l’itinérance, le candidat à la mairie, Jaouad El kabbi a présenté, cet après-midi, sa plateforme électorale en matière de culture à Granby. 

Les projets culturels sont nombreux pour Jaouad El kaabi qui souhaite faire vibrer la ville de Granby à l’international. Outre bonifier les investissements en culture et de favoriser l’accessibilité des artistes aux locaux vacants, le candidat veut reconfigurer la bibliothèque Paul-O.Trépanier en y ajoutant un étage. Bien que l’établissement ait été rénové en 2016 au coût de 2,3 millions $, un projet d’aménagement pourrait voir le jour si M. El kaabi est élu. Le second étage servirait d’endroit d’étude et de divertissement pour tous. »La bibliothèque servira de vie sociale aux habitants de Granby. On a besoin d’un endroit pour se cultiver et se divertir tout au long de la journée », affirme le candidat. Sans vouloir se prononcer sur la question, les coûts entourant cette rénovation seront évalués, selon lui, avec les membres du conseil élu. « C’est le conseil municipal qui déterminera le budget. On discutera ensemble et on procédera à un remaniement du budget au moment venu », confirme Jaouad El kaabi. 

Pour permettre une plus grande accessibilité aux citoyens, l’homme politique promet un réajustement des heures d’ouverture de la bibliothèque passant de 10h à 21h tous les jours. 

Relancer l’appel d’offres

Comme pour ses opposants Jocelyn Dupuis et Julie Bourdon, Jaouad El kaabi veut faire du projet de rénovation du Palace de Granby une priorité. Il propose donc d’élargir les demandes de soumission pour aller chercher le plus de financement possible. 

« Je vais aller chercher de l’argent en demandant des subventions au provincial et au fédéral. On pourrait peut-être faire un appel aux banques aussi. Si on fait un remaniement du budget, on pourrait aussi aller grignoter de l’argent dans un service qui en a assez afin de sauver le Palace », souligne Jaouad El kaabi. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires